Accès rapide :

Tunisie : déclaration commune de la Haute Représentante de l’Union européenne, Catherine Ashton, et du commissaire chargé de la politique européenne de voisinage, Stefan Fule (Bruxelles, 17 janvier 2011)

En ce moment critique, nous réaffirmons la solidarité de l’Union européenne avec la Tunisie et sa population. Une nouvelle fois, nous condamnons la répression violente des manifestations et exprimons notre sympathie aux familles et aux amis des victimes. Nous saluons le courage du peuple tunisien et rendons hommage à la lutte pacifique qu’il mène pour faire valoir ses droits et ses aspirations démocratiques.

Nous appelons les autorités tunisiennes à agir de manière responsable, à préserver la paix, à faire preuve de retenue et à éviter de nouvelles violences et de nouvelles victimes. Nous condamnons tous les agissements visant à déstabiliser davantage la situation en matière de sécurité.

Le message envoyé par le peuple tunisien est on ne peut plus clair : ce pays a atteint un point de non-retour. L’Union européenne se tiendra aux côtés des Tunisiens dans la réalisation de leurs aspirations pacifiques et démocratiques. La Tunisie veut devenir une démocratie stable, qui respecte pleinement les droits et libertés fondamentaux. Elle veut des élections libres, équitables et ouvertes à tous. Nous la soutiendrons dans les efforts qu’elle déploie pour atteindre cet objectif.

Nous appelons de nos vœux la formation d’un nouveau gouvernement d’unité, qui garantisse une transition démocratique pacifique. Pour répondre aux demandes de la population, il est impératif d’organiser un processus électoral réellement ouvert à tous et assorti des garanties nécessaires. Toutes les forces démocratiques doivent maintenant se manifester, dans un esprit d’ouverture et de dialogue, afin de façonner une nouvelle démocratie tunisienne et de corriger les erreurs du passé.

L’Union européenne est prête à fournir une assistance immédiate afin de préparer et d’organiser le processus électoral, ainsi qu’un soutien à long terme à une véritable transition démocratique. Si une demande lui est adressée en ce sens, elle est également prête à déployer l’assistance nécessaire pour aider les autorités tunisiennes à répondre aux besoins urgents. En outre, l’Union européenne travaille déjà à l’élaboration d’un train de mesures de portée plus large visant à contribuer aux réformes démocratiques et au développement économique dès que la situation politique sera stabilisée.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014