Accès rapide :

La France et le Togo

Brève

Entretien de Laurent Fabius avec Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la République du Togo (17 octobre 2013)

Cette rencontre devait porter sur l’ensemble des sujets de la relation bilatérale franco-togolaise et devait permettre d’examiner les moyens pour en développer la dimension économique.

Présentation

Relations politiques

A partir de 1998, la France a inscrit son action dans le cadre de l’Union Européenne, en promouvant des consultations UE-ACP, puis en nommant en 1999 un des quatre facilitateurs indépendants sollicités par les parties togolaises, en la personne de M. Bernard STASI, médiateur de la République.

La France et le Togo ont signé le 12 mars 2010 un accord instituant un partenariat de défense remplaçant l’accord de défense précédent. Ce partenariat de défense, le premier du genre à être signé après le discours du Cap du Président de la République (2008), se caractérise par ses principes de transparence, de réciprocité et de concertation.

Le nouvel accord s’inscrit dans la logique d’une architecture de paix et de sécurité africaine telle que définie par l’UA et la CEDEAO. Il a été ratifié par le Togo en juin 2010.


Visites

Les relations politiques comptent de nombreuses visites bilatérales, avec notamment la visite de travail, en juillet 1999, du Président de la République à Lomé qui a contribué à la conclusion de l’accord-cadre de Lomé entre les partis de l’opposition et la majorité présidentielle.

Le Président Faure Gnassingbé a effectué une visite officielle en France du 7 au 9 septembre 2006, durant laquelle il a été reçu par le Président de la République. Il s’est également entretenu avec le ministre de la Défense, Mme Michèle Alliot-Marie, et le ministre des Affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy.

Cette visite, qui intervenait quelques jours après la conclusion du dialogue politique intertogolais et la signature de l’Accord de Lomé du 20 août, a permis de faire le point avec le Président togolais sur le processus de démocratisation et d’édification de l’Etat de droit, que la France soutient et encourage.

Le Secrétaire d’Etat chargé de la coopération et de la Francophonie, M. Alain Joyandet, s’est rendu au Togo les 1er et 2 septembre 2008. Il a signé à cette occasion un Document Cadre de Partenariat (2008-2012).

Le Président de la République togolaise a effectué une visite de travail en France du 18 au 22 novembre 2008. Il s’est entretenu avec le Président Sarkozy le 20 novembre. Le Président Gnassingbé a également rencontré le Secrétaire d’Etat chargé de la coopération et de la Francophonie, M. Alain Joyandet, le Ministre de l’Education, M. Darcos, et le Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, M. Hortefeux.

Le Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire s’est rendu au Togo les 7 et 8 janvier 2009.

Le 25 septembre 2012, le président de la République François Hollande s’est entretenu avec le président de la République du Togo Faure Gnassingbé, en marge de la 67ème Assemblée générale des Nations unies. Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, a reçu en entretien à Paris, le 14 décembre 2012, M. Tchitchao Tchalim, garde des sceaux et Mme Cina Lawson, ministre des postes et télécommunications.

Enfin, Laurent Fabius a reçu en audience M. Kwesi Ahoomey-Zunu, Premier ministre le 31 janvier 2013, et s’est entretenu avec Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères et de la coopération le 17 octobre 2013.

Le Président de la République togolaise a effectué une visite de travail en France du 13 au 15 novembre 2013. Il s’est entretenu avec le Président de la République le 15 novembre après s’être rendu en Bretagne pour visiter des chantiers de construction navale. Les échanges ont portés notamment sur la sécurité régionale, la coopération économique et sur la lutte contre l’insécurité maritime.


Relations économiques

La France est l’un des principaux partenaires commerciaux du Togo. En 2013 les exportations de la France ont progressé de 397,894M€ contre 366,623 M€ en 2012, soit une progression de 8.5%. Cette relative stabilisation s’avère satisfaisante eu égard à la concurrence asiatique toujours plus forte sur le marché.

Les exportations françaises se concentrent sur les catégories de produits suivantes : produits pétroliers raffinés et coke, produits des industries agroalimentaires, produits pharmaceutiques, équipements mécaniques, matériels de transport, matériel électrique, électronique et informatique, produits chimiques, parfums et cosmétiques, produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture. Nos importations restent à un niveau très faible avec un montant total de 9,151 M€ en 2013.

On dénombre une vingtaine de filiales de sociétés françaises ainsi que plusieurs entreprises à intérêts français, en particulier dans les secteurs bancaire, de l’hôtellerie, des transports et de la manutention portuaire, des hydrocarbures, du BTP, des communications et de l’agroalimentaire.


Coopération culturelle, scientifique et technique

Le 1er septembre 2008, à l’occasion de la visite du Secrétaire d’Etat chargé de la coopération et de la Francophonie, M. Alain JOYANDET, a été signé le Document cadre de partenariat France-Togo (2008-2012), portant sur un montant total de 140,9M€. Le DCP privilégiait les secteurs de l’éducation, des infrastructures urbaines et de la santé, relevant des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Les actions de coopération conduites dans ces domaines ont été mises en œuvre par l’Agence Française de Développement. Des objectifs transversaux prioritaires ont également été mis en œuvre par le MAEE : l’appui à la gouvernance, la promotion de la francophonie et de la diversité culturelle et le développement de la coopération de proximité.

Lors des élections en 2010, la France s’est engagée dans un projet de sécurisation des élections au Togo. Un tel appui avait déjà été mis en œuvre en 2007 en équipant et formant une force spéciale de la police et de la gendarmerie. Ce projet s’inscrit dans une stratégie plus longue de réforme du système de sécurité.

Entre 2008 et 2011, le total de l’aide budgétaire octroyée par la France s’élève à 15 M€ (AFD). A la suite de l’atteinte par le Togo du point d’achèvement de l’initiative PPTE, la France a annulé le 12 mai 2011 la totalité de la dette contractée par le Togo à son égard, soit 101,1 millions d’euros (environ 66,3 milliards de francs CFA).

La France ne signera pas de nouveau DCP avec le Togo mais s’est engagée dans un exercice conjoint avec l’UE. Dans le cadre de programmation conjointe du XIe FED (2014-2020) à laquelle la France est donc associée, l’UE s’engage notamment dans les secteurs suivants : consolidation de l’Etat et sécurité, l’eau et l’assainissement et l’électrification rurale. Le montant total devrait s’élever à 216 M€.


Mise à jour : 13.03.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014