Accès rapide :

La France et la Tanzanie

Brève

Entretien de L. Fabius avec B. Membe, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de Tanzanie (Paris, 2 décembre 2013)

A l’approche du sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique, les deux ministres ont abordé les questions régionales, notamment la situation politique à Madagascar et les crises qui affectent la République démocratique du Congo, ainsi que les questions relatives au dérèglement climatique. Ils ont évoqué également les priorités de la relation bilatérale franco-tanzanienne et le développement de nos relations économiques.

Présentation

Relations politiques

Déplacements d’officiels français en Tanzanie : Ministre des Affaires étrangères en 2001, 2002 et 2008 (dans le cadre de la présidence de l’Union africaine de la Tanzanie) ; Ministre de la Coopération en octobre 1999 (pour les obsèques de Nyerere), 2000, 2006, 2008 et 2011.

Déplacements en France d’officiels tanzaniens :

  • le Président Mkapa s’est rendu à Paris à deux reprises en 2003 ;
  • après son élection, le Président Kikwete a réservé à la France son premier déplacement en Europe (mai 2006) ;
  • un bref entretien entre le Président Sarkozy et le Président Kikwete a eu lieu fin 2008 à Doha au Qatar en marge d’une réunion de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ;
  • le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Bernard Membe, s’est rendu en France du 25 mars au 5 avril 2012 (pour suivre des cours de français à l’Alliance française), le 24 octobre 2012 et en décembre 2013 pour le Sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique ;
  • le Président Jakaya Kikwete s’est rendu en France en visite officielle du 21 au 22 janvier 2013 puis en décembre 2013 pour le Sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique où il a notamment co-présidé la table-ronde sur les questions climatiques.


Relations économiques

Les exportations françaises à destination de la Tanzanie ont augmenté de 84% entre 2011 et 2012 pour atteindre 131,1 M€. Nos importations en provenance de la Tanzanie s’élèvent 33,1 M€ en 2012 (soit une baisse de 16% par rapport à 2011). Le solde commercial est favorable à la France avec un excédent de 98 M€ en 2012.

Les principaux postes d’exportations vers la Tanzanie sont : les produits pharmaceutiques ; les matériels de transports ; les biens d’équipement mécaniques, électriques, électroniques et informatiques ; les produits des industries agro-alimentaires. Les principaux postes d’importations en provenance de la Tanzanie sont : les produits des industries agro-alimentaires ; les produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture ; les produits manufacturés (à base de ciment, d’acier, de fer ou de plastique).

La présence française se manifeste également à travers l’implantation d’une vingtaine de filiales de sociétés françaises. Les principaux investisseurs français sont :

  • Maurel & Prom (gaz) ;
  • Lafarge (construction) ;
  • Bolloré (logistique, portuaire notamment) ;
  • CMA-CGM (transport maritime) ;
  • Alstom (électricité) ;
  • Degrémont (eau et assainissement) ;
  • Vinci (construction) ;
  • Bureau Veritas (inspection et de la certification) ;
  • Morpho-Safran (biométrie).

Dans le cadre du programme d’aide américain « Millenium Challenge Account », quatre entreprises françaises (Sogea-Satom, Areva TD, Egis-BCEOM, Degrémont) ont obtenu pour près de 150 M$ de contrats depuis 2008. Les perspectives offertes par la Tanzanie suscitent l’intérêt d’autres groupes français.


Coopération

L’Agence française de développement a considérablement renforcé ses activités depuis 2008 : une antenne locale a été ouverte ; depuis 2009, l’AFD peut octroyer des prêts souverains concessionnels à la Tanzanie ; le programme d’activités de l’AFD pour 2012-2014 prévoit environ 345 M€ d’autorisations d’engagement pour des projets dans le secteur de l’eau, de l’assainissement, de l’énergie, des infrastructures de transport, du développement urbain et de l’appui au secteur privé.

Symbole de la coopération avec l’AFD, le Collège National de Tourisme de Dar es Salaam a ouvert ses portes en septembre 2011 et sera inauguré en décembre 2011. En matière d’éducation, l’AFD apporte également un soutien au ministère tanzanien de l’Education tanzanien sous forme d’un contrat de désendettement et de développement (C2D / 2003-2017).

L’AFD favorise des projets d’intégration régionale (dans le domaine de l’eau et de l’assainissement autour du Lac Victoria ; projets d’interconnexion électrique, notamment entre le Kenya et la Tanzanie) afin de réduire les disparités de développement entre les pays de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et de contribuer à la stabilité des relations entre les pays de la région. L’ouverture en 1997 d’une représentation régionale de l’AFD à Nairobi couvrant les cinq pays de l’EAC (Kenya, Ouganda, Tanzanie, Burundi, Rwanda) reflète cette approche régionale.

Pour répondre à la demande croissante d’apprentissage du français en Tanzanie, les Alliances françaises de Dar es Salam et d’Arusha jouent un rôle de premier plan en accueillant près de 1 200 étudiants en français et poursuivent la dynamique enclenchée par le Fonds de solidarité prioritaire (FSP) « Appui au développement du français en Tanzanie » (1,5 M€ entre 2008 et 2012).

En matière de protection du patrimoine, des projets de coopération sont menés sur le site archéologique de Kilwa, berceau de la culture swahilie, et dans le parc naturel du Ngorongoro.

La France contribue enfin au développement de la Tanzanie via les canaux multilatéraux : Banque mondiale ; Union européenne ; Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme ; Banque africaine de développement.


Mise à jour : 21.01.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014