Accès rapide :

Les Nations unies et le Sri Lanka

Le 23 juin 2010, le Secrétaire général des Nations unies a instauré un groupe d’experts indépendants pour faire la lumière sur les crimes de guerre qui auraient été commis durant les derniers mois de la guerre entre l’armée sri lankaise et les Tigres de Libération de l’Eelam Tamoul. Le rapport du panel d’experts, publié le 25 avril 2011, conclut en la crédibilité des accusations formulées à l’encontre des forces gouvernementales sri lankaises et des LTTE.

En novembre 2012, un second rapport transmis au Secrétaire général par un groupe d’experts dirigé par M. Petrie a conclu que les Nations unies n’avaient pas réussi à faire face à leurs responsabilités lors de la phase finale du conflit, en termes de protection des populations civiles notamment.

Le 22 mars 2012, le Conseil des droits de l’Homme a appelé Colombo à mettre en œuvre les recommandations de la commission sri lankaise pour la réconciliation (LLRC) et à prendre toutes les mesures nécessaires à la lutte contre l’impunité, au sujet des crimes commis durant le conflit. Le Conseil des droits de l’Homme a adopté une nouvelle résolution sur Sri Lanka en mars 2013.


Mise à jour : 15.07.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014