Accès rapide :

Tensions entre le Soudan et le Soudan du Sud (19 avril 2012)

La France est profondément inquiète de l’escalade de la violence à la frontière entre les deux États. Nous réitérons nos appels à la cessation immédiate des hostilités, au retrait sans conditions des troupes sud-soudanaises d’Heglig et à la fin des bombardements par l’aviation soudanaise. Nous encourageons les deux États à faire preuve de la plus grande retenue et à tout faire pour calmer les tensions.

Le différend frontalier qui oppose les deux États ne pourra pas être réglé par des moyens militaires mais par une négociation politique fondée sur le respect de l’intégrité territoriale de chaque État et de leurs engagements internationaux.

La France soutient toute initiative qui viserait à renouer le dialogue entre les deux États. Il est urgent qu’ils retournent à la table des négociations sous les auspices de l’Union Africaine et mettent en œuvre l’accord de coopération et de non agression signé le 10 février 2012 à Addis Abeba.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014