Accès rapide :

La France et São Tomé-et-Principe

Présentation

Relations politiques

Ouvertement francophiles, les autorités santoméennes souhaitent entretenir des liens plus étroits avec la France. Enseignée comme langue étrangère obligatoire pour tous les élèves du secondaire, la langue française bénéficie d’un statut particulier.

São Tomé a adhéré à l’Organisation internationale de la Francophonie en 1999. Cette adhésion a favorisé l’ouverture de l’archipel à son environnement régional francophone.

La signature de la convention bilatérale du 16 novembre 2006 mettant en œuvre un accord en Club de Paris (rééchelonnement de la dette AFD pour un montant de 3 M€ environ) a été un jalon bilatéral positif.


Relations économiques

Relations commerciales

Modestes, les exportations françaises enregistrent en 2012 un résultat en baisse de 48% par rapport à l’année précédente et s’établissent à 1,7 M€. Le résultat de 2011 avait été exceptionnel en raison de fournitures de produits informatiques et de matériels électroniques et électriques.

Les importations françaises, pour leur part, passent de 0,8 M€ à 0,6 M€ en 2012, en baisse de 25%, en raison de la diminution constante de nos achats de cacao, principal poste français à l’importation. Au premier semestre 2013, ces importations sont en hausse de 53%, à 0,28M€, composée de produits agricoles et de la pêche à 91%.


L’aide bilatérale française

Engagée en1976, l’aide française a mobilisé ces dernières années entre 2,5 et 3 M€ par an autour de trois axes prioritaires (appui à la francophonie et à la diversité culturelle, valorisation des ressources humaines et des capacités de production, renforcement des capacités de gestion de l’Etat et de la structuration de la société civile). En 2006, le montant de l’APD française s’est élevé à 3,1 M€.


Mise à jour : 03.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014