Accès rapide :

Présentation

Présentation

Relations politiques

Accords bilatéraux

  • 04.03.1981 : convention de délimitation maritime.
  • 05.12.1987 : accord de coopération culturelle, scientifique et technique.
  • 07.06.2001 : accord sur la recherche et le sauvetage maritimes.
  • 23.04.2005 : accords relatifs à la réadmission des personnes en situation irrégulière et à la circulation des ressortissants saint-luciens dans les départements français d’Amérique, entrés en vigueur le 1er mai 2006. Ils permettent aux Saint-Luciens de se rendre dans les collectivités françaises des Amériques sans visa pendant 15 jours à hauteur de 120 jours par an.
  • Avril 2010 : accord relatif aux échanges d’informations dans le domaine fiscal.

Ambassadeur de France à Sainte-Lucie : M. Eric de LA MOUSSAYE (05.09.2013).
Ambassadeur de Sainte-Lucie en France : M. Ernest HILAIRE, en résidence à Londres (mai 2014).
Consul de Sainte-Lucie à Fort-de-France, Martinique : Mme Yasmine WALCOTT.

Visites

Principales visites françaises à Sainte-Lucie

Aucune visite ministérielle française ces dernières années.

Relations économiques

Les quelques entreprises françaises qui se sont implantées à Sainte-Lucie exercent dans le domaine de l’environnement, du tourisme et de l’agro-alimentaire.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Le Service de coopération régionale, compétent pour toute la Caraïbe orientale et la Jamaïque est installé à Sainte-Lucie.

L’enseignement du français et les échanges culturels constituent une part importante de la coopération bilatérale. Un accord entre l’académie de Martinique et le ministère de l’éducation saint-lucien (juin 2012) prévoit notamment la mise à disposition d’un enseignant et encourage des échanges de formations. L’Alliance française compte environ 580 élèves. Elle a contribué à la mise au point du Pacte linguistique entre Sainte-Lucie et l’Organisation internationale de la francophonie, signé en 2011. Par ailleurs, les échanges culturels avec la Martinique et, dans une moindre mesure, la Guadeloupe se sont développés en lien avec les directions régionales des affaires culturelles (DRAC) et les opérateurs des collectivités françaises des Amériques.

L’Agence française de développement intervient également dans le pays, à partir de son agence basée en Martinique, mais le niveau d’endettement du pays limite les possibilités de financement de projets sur prêts.

Mise à jour : 27.03.15

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015