Accès rapide :

Géographie et Histoire

Géographie

Saint-Vincent-et-les-Grenadines forment un archipel de 32 îles, dont 9 sont habitées. La principale est Saint-Vincent, qui couvre 344 des 389 km² du pays. Il s’agit d’une île haute, marquée par un relief accidenté et la masse du volcan de la Soufrière. Toujours en activité, il occupe tout le tiers nord de l’île, dont il est le point culminant (1 234 m).

Les Grenadines forment un archipel étiré sur 70 km de long. Les plus grandes îles sont Bequia (18,1 km²), Canouan (8,3 km²) et Union (7,8 km²). Saint-Vincent-et-les-Grenadines jouissent d’un climat tropical. La période sèche s’étend de décembre à mai, la période humide de juin à septembre. Saint-Vincent est épisodiquement frappé par les cyclones. Les températures oscillent en moyenne entre 25 °C et 27 °C.


Histoire

L’archipel fut d’abord habité par les Amérindiens. En 1498, Christophe Colomb explora l’île et lui donna le nom de Saint-Vincent. Les Européens ne purent s’y implanter qu’au XVIIIe siècle en raison de la résistance des Indiens caraïbes.

La France et le Royaume-Uni se sont longtemps disputés le contrôle de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, dont les populations autochtones furent chassées lors de la seconde « guerre des Caraïbes », déclenchée en 1795, à l’initiative du révolutionnaire français Victor Hugues : défaits militairement, les Indiens caraïbes furent condamnés à l’exil par les Britanniques et débarqués sur la côte nord du Honduras, où leurs descendants constituent aujourd’hui une importante communauté « garifuna ».

L’éruption du volcan de la Soufrière en 1812, puis l’abolition de l’esclavage en 1833, mettent fin à la prospérité des plantations de canne, coton, café et cacao. À partir de 1860 et jusque dans les années 1920, les Grenadines connaissent une période d’expansion due à l’arrivée des chasseurs de baleines nord-américains. Saint-Vincent fait partie de la Fédération britannique des îles du Vent, constituée en 1871. Un conseil législatif est créé dès 1925, mais le suffrage universel n’est introduit qu’en 1951.

Saint-Vincent appartient à la fédération des Indes occidentales de 1958 à 1962, puis accède au statut d’État associé à la Grande-Bretagne en 1969. C’est la dernière île de la région à obtenir son indépendance en 1979.


Mise à jour : 02.10.13


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014