Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

Située au nord de l’Australie, à l’ouest des Iles Salomon et frontalière de l’Indonésie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) occupe une superficie de près de 463 000 km² (approximativement l’Espagne). Elle regroupe la partie orientale de l’île de Nouvelle-Guinée et de nombreuses îles dont les principales sont la Nouvelle-Bretagne, la Nouvelle-Irlande et Bougainville. Le pays est une fédération qui regroupe vingt provinces, une région autonome (Bougainville) et un district (National Capital District).

La PNG se caractérise par un relief accidenté (le sommet le plus haut, le Mont Wilhelm, s’élève à 4 509 m) et abrite le troisième plus grand bloc intact de forêts tropicales (après ceux des bassins de l’Amazone et du Congo). Elle contient 5% de la biodiversité mondiale alors qu’elle ne représente que 0,5% des terres émergées et la proportion d’espèces endémiques de plantes est supérieure à 70%. Le pays est situé sur une importante zone de failles tectoniques et compte plusieurs volcans parmi les plus actifs de la planète (Rabaul, Manam).

Histoire

Les plus anciens foyers de peuplement, sur l’île de Nouvelle-Guinée, sont estimés à 60 000 ans avant JC. Baptisée par des navigateurs portugais et espagnols au XVIème siècle, la Papouasie-Nouvelle-Guinée reste méconnue en Europe jusqu’à la fin du XIXème siècle. En 1884, alors que l’Empire allemand prend possession du quart nord de d’l’île principale, administrée par la Compagnie de Nouvelle-Guinée allemande, la côte sud de la Nouvelle-Guinée et ses îles adjacentes deviennent un protectorat britannique. Celui-ci, annexé en 1888, est placé sous l’autorité de l’Australie en 1902. En 1914, les troupes australiennes occupent le territoire sous contrôle allemand. Au lendemain de la Première guerre mondiale, l’Australie reçoit mandat de la Société des Nations pour exercer une tutelle sur l’ensemble du territoire. Elle l’administre jusqu’en 1941, date de l’invasion japonaise, puis de 1945 à son indépendance en 1975. Sir Michael Somare, « père de l’indépendance », est confirmé comme Premier ministre lors d’élections générales en 1977. Il occupe ce poste quatre fois jusqu’en 2012.

Mise à jour : 27.10.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014