Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

La République fédérale du Nigéria est située en Afrique occidentale, avec une superficie totale de 923 773 km2 et 800 km de côtes. Elle partage sa frontière nord avec la République du Niger et le Tchad, ses frontières ouest et est respectivement avec la République du Bénin et la République du Cameroun.

Climat

Le Nigéria se divise en cinq zones climatiques, avec du nord au sud : la zone sahélienne, la zone soudano-sahélienne, la zone guinéo-soudanienne, la zone de savane arborée et enfin la zone de forêts. Le pays connaît essentiellement deux saisons : une saison humide et une saison sèche, cette dernière débutant avec le vent d’est harmattan, chaud et sec, en provenance du Sahara. Le nord du pays, chaud et sec, connaît une longue saison des pluies d’avril à septembre. Dans le sud, chaud et très humide, les pluies surviennent de mars à novembre.

Températures

La température effective oscille entre 30 et 40°C. On peut trouver des valeurs plus faibles dans la zone forestière du sud et sur le plateau de Jos au cœur de la région nord. Cependant, on peut observer de très grandes amplitudes de température (jusqu’à 20°C) pendant la saison sèche. Pendant la saison humide, l’amplitude moyenne n’atteint que 10°C ou moins. C’est normalement en avril-mai que la température de l’air est la plus élevée, et de décembre à février qu’elle est à la plus basse.

Décalage horaire : GMT +1 heure.


Histoire

Depuis son accession à l’indépendance, le 1er octobre 1960, la Fédération nigériane a connu une guerre civile particulièrement meurtrière, la guerre du Biafra. Quatre chefs d’Etat sont morts dans l’exercice de leurs fonctions. Le pays a également été confronté à six putschs militaires. Dans un environnement international profondément transformé par la fin de la guerre froide, des espoirs considérables sont nés lorsqu’en mai 1999, le transfert du pouvoir à un régime civil s’est accompagné d’un retour à la démocratie. Olusegun Obasanjo est élu président le 27 février 1999, puis réélu le 19 avril 2003.

Le Président Obasanjo n’ayant pu se présenter pour un troisième mandat, l’élection du 21 avril 2007 voit la victoire d’Umaru Yar’Adua, qui affirme sa volonté de travailler au renforcement de la démocratie et de la justice. Malade, le Président est hospitalisé en Arabie Saoudite en novembre 2009 et y reste jusqu’à son décès, le 6 mai 2010.

Pour mettre fin à la vacance du pouvoir, Goodluck Jonathan, alors Vice-président, est investi président en exercice (acting president) le 9 février 2010. Il prête serment le lendemain du décès du président Yar’Adua, devenant le nouveau président du Nigéria jusqu’à la date prévue du terme du mandat de Yar’Adua, comme le veut la constitution nigériane. Namadi Sambo, gouverneur de l’Etat de Kaduna est désigné comme Vice-président.

Candidat du Parti démocratique du Peuple (PDP) parti majoritaire lors de l’élection présidentielle du 16 avril 2011, Goodluck Jonathan est élu dès le premier tour lors de ce scrutin, considéré comme le plus libre et le plus crédible depuis le retour de la démocratie en 1999, malgré les irrégularités et les violences (un millier de morts).


Mise à jour : 25.07.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014