Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

La République de Nauru est un Etat insulaire du Pacifique sud, situé à environ 4 000 km au nord-est de Sydney et à quelques 300 km de son plus proche voisin, les Kiribati (l’île de Banaba-Ile Océan).

Occupant une surface de 21,3 km², l’île est formée d’un plateau central qui culmine à 64 mètres d’altitude, ceinturé d’une étroite plaine fertile où réside la majeure partie de la population. Le plateau est essentiellement composé de phosphate naturel qui constitue la principale ressource et l’unique produit d’exportation de Nauru.

Le climat, tropical, est tempéré par les vents océaniques. Les précipitations annuelles (2 060 mm en moyenne) sont toutefois extrêmement variables et des périodes de sécheresse prolongées surviennent parfois.

A l’exception de la lagune de Buada, les ressources hydrographiques sont inexistantes dans l’île : l’eau y est recueillie par des dispositifs installés sur les toits des habitations ou importée en tant que lest sur les navires qui viennent charger du phosphate. La pauvreté et la porosité des sols associées à l’irrégularité des précipitations limitent les cultures à la plaine côtière et sur le bord de la lagune. Les cultures de subsistance (cocotiers, pandanus, bananes, ananas, légumes) sont insuffisantes pour nourrir la population.
Son relief, qui s’élève de manière abrupte, prive l’île de port naturel ou de point d’ancrage protégé.

Décalage horaire : +12 heures


Histoire

La date et l’origine du premier peuplement de Nauru sont inconnues. L’île est découverte par un baleinier anglais en 1798 et n’entretient de contacts prolongés avec les Européens qu’à partir des années 1830 lorsque l’industrie baleinière gagne la Micronésie orientale.

La société insulaire, structurée alors autour de groupes de parenté dirigés par un chef, est rapidement déstabilisée et Nauru est intégrée à la fin du XIXème siècle au protectorat allemand sur les îles Marshall. L’Allemagne négocie en 1906 avec l’entreprise britannique Pacific Phosphate Company un accord d’exploitation des gisements de phosphate qui favorise le développement économique de l’île.

Devenue territoire sous mandat de la Société des Nations au lendemain de la Grande guerre puis territoire sous tutelle des Nations unies à partir de 1947, Nauru acquiert finalement son indépendance politique en 1968 et devient membre du Commonwealth.

Le premier président M. Hammer De Roburt, reste au pouvoir presque sans interruption pendant plus de vingt ans, au cours desquels l’île connaît une remarquable prospérité, grâce notamment à l’augmentation du cours mondial du phosphate. Toutefois, à partir de 1989, les revenus des Nauruans diminuent avec la baisse de la demande mondiale en phosphate tandis que les réserves s’épuisent et que les coûts d’exploitation augmentent.

Durant les années 1990, avec l’épuisement des réserves de phosphate, la République de Nauru fait faillite. Elle connaît depuis une forte instabilité politique.


Mise à jour : 23.07.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014