Accès rapide :

Présentation

Présentation

Relations politiques

Textes fondateurs de la relation bilatérale politique, économique, culturelle :

  • Accord sur l’échange des représentants diplomatiques (30 mars 1965), formalisé par le courrier du ministre des Affaires étrangères (M. Courve de Murville) à son homologue mongol en date du 23 juin 1965 ;
  • Accord sur l’encouragement et la protection réciproque des investissements (signé le 8 novembre 1991 ; entré en vigueur en France le 22 décembre 1993) ;
  • Accord d’amitié et de coopération (signé le 18 avril 1996 ; entré en vigueur le 1er novembre 1997) ;
  • Convention en vue d’éviter la double imposition, l’évasion et la fraude fiscales sur le revenu et la fortune (signé le 18 avril 1996, entrée en vigueur en France le 1er décembre 1998) ;
  • Accord cadre de coopération dans le domaine du tourisme (signé le 21 février 2005) ;
  • Accord de coopération culturelle, scientifique et technique signé le 25 mai 2005 qui remplace l’Accord culturel entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République Populaire de Mongolie signé le 31 janvier 1968 ;
  • Accord de coopération en matière d’énergie nucléaire signé le 14 octobre 2010.

La transformation de l’Ambassade en poste permanent, le 25 juin 2003, a marqué la volonté du Gouvernement français d’intensifier les relations franco-mongoles, également symbolisée par la décision des deux chefs d’Etat de co-parrainer la Mission archéologique française en Mongolie (8 juillet 2003). L’inauguration d’une Alliance française à Oulan-Bator en 2005, ainsi que l’ouverture d’un service économique à l’Ambassade de France en 2012 témoignent de ce souci constant de développer notre partenariat.


Visites

Les deux Présidents se sont entretenus en marge du sommet de l’ASEM à Vientiane en novembre 2012 et le Président de la République a convié le Président mongol à se rendre en visite en France. Le Ministre délégué à l’agroalimentaire M. G. Garot s’est rendu en Mongolie pour représenter le Président de la République aux cérémonies d’investiture du Président réélu M. Elbegdorj en juillet 2013 et le Ministre des affaires étrangères, M. L. Fabius a effectué une visite historique en octobre 2013 (première visite d’un Ministre des affaires étrangères français dans le pays depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1965).

Depuis cette visite, le dialogue de haut niveau s’est intensifié avec la venue en France de plusieurs membres du gouvernement de Mongolie (cf infra). Ces rencontres ont été l’occasion de réaffirmer la volonté des deux parties de renforcer leurs échanges dans tous les domaines.Les deux pays célèbreront le 50ème anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques en 2015.


En France

  • Septembre 2013 : visite de M. TSOGTSAIKHAN, secrétaire d’Etat aux affaires étrangères afin de participer au premier groupe de travail franco-mongol sur l’énergie ;
  • Novembre 2013 : visite de M. BOLD, Ministre des affaires étrangères ;
  • Novembre 2013 : visite de Mme OYUNGEREL, Ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme ;
  • Janvier 2014 : visite de M. BATTSEREG, Président du Groupe d’amitié Mongolie-France au parlement de Mongolie ;
  • Février 2014 : visite de M. BATTULGA, Ministre de l’agriculture et de l’industrie.


En Mongolie

  • Juillet 2013 : visite de M. Garot, Ministre délégué à l’agroalimentaire ; participation aux cérémonies d’investiture du Président réélu Elbegdorj
  • Octobre 2013 : visite du Ministre des affaires étrangères en Mongolie.


Relations économiques

En termes d’IDE, la France se situe au 18ème rang des pays investisseurs en Mongolie (stock de 35 MUSD, soit 0.4 % du stock total), juste derrière l’Allemagne (17ème investisseur, stock de 54 MUSD).

La France est le 8ème fournisseur de la Mongolie et son 9ème client. En 2013, les exportations françaises vers la Mongolie ont atteint 62,5 M€ avec un excédent commercial pour la France de 54 M€. Les échanges enregistrent une progression sensible depuis 2002 alors que l’économie mongole bénéficie d’une croissance soutenue.

Le contexte actuel offre de nombreuses opportunités aux entreprises françaises.

Les investissements français en Mongolie ainsi que le commerce franco-mongol sont encore d’un niveau relativement modeste. La présence française s’appuie sur 150 ressortissants et une quinzaine d’entreprises, dont certaines sont implantées depuis longtemps. Les relations économiques et commerciales sont appelées à se développer rapidement.

Des opportunités d’affaires apparaissent dans des secteurs comme l’énergie, la construction, l’assainissement, les transports ou l’agriculture. Par ailleurs, l’ouverture par une compagnie aérienne de Mongolie d’une liaison aérienne entre Oulan-Bator et Paris est prévue à l’été 2014.

S’agissant de la coopération bilatérale dans le secteur de l’énergie nucléaire, un accord a été signé entre le Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives (CEA) et l’Agence pour l’Energie Nucléaire de Mongolie le 2 septembre 2013, en marge du premier groupe de travail franco-mongol sur l’énergie. Cet accord établit un cadre général de coopération dans le domaine de la formation en sciences et techniques nucléaires de spécialistes et d’étudiants mongols. Il fait suite à l’accord bilatéral signé en octobre 2010 dans le domaine de l’énergie nucléaire qui prévoit notamment l’échange et la formation des personnels et témoigne de notre volonté d’accroitre notre coopération dans le domaine nucléaire afin d’accompagner les projets.

Dans le secteur agricole, un accord de coopération entre les deux pays a été signé lors de la visite en Mongolie du Ministre des affaires étrangères M. L Fabius en octobre 2013. La reconnaissance internationale de la filière animale française (génétique, identification des animaux, vaccins vétérinaires…) permet d’envisager des perspectives de coopération en matière d’élevage bovin et ovin notamment. Cette coopération agricole permet d’accompagner les programmes d’importation d’animaux vivants français que la Mongolie souhaite intensifier. Elle permet également de mettre en place des formations destinées aux professionnels mongols pour une valorisation de leurs produits de qualité grâce aux appellations d’origine.


Coopération culturelle, scientifique et technique

Elle dépasse désormais le cadre toujours emblématique de l’archéologie (un nouvel accord en matière d’archéologie et de paléontologie a été signé à l’occasion de la visite du ministre des affaires étrangères en Mongolie en octobre 2013) et s’étend au domaine de l’Etat de droit et de la formation (accord signé en 2012 avec l’ENA, accord de coopération signé en 2013 avec le conseil supérieur du notariat alors que des contacts ont eu lieu en juin 2013 avec le Barreau de Paris pour initier une coopération dans le domaine de la formation des procureurs) ainsi qu’à la formation d’officiers mongols dans la perspective de participation à des OMP. Le succès de l’Alliance française de Mongolie, qui compte environ 600 élèves, témoigne également de la vitalité de notre coopération culturelle qui résulte d’accord intergouvernemental de coopération culturelle, scientifique et technique signé en mai 2005.

La France et la Mongolie développent leur coopération en matière de tourisme, alors que la France est le premier pays d’origine de touristes occidentaux en Mongolie (10000 en 2013). Un accord-cadre de coopération a été signé en février 2005. Celui-ci vise à soutenir le développement d’un secteur du tourisme durable et responsable en Mongolie..


Autres types de coopération

La France et la Mongolie développent leur coopération militaire, par des actions de formation notamment et d’échange d’expériences (exercices Khaan Quest).

Plusieurs collectivités territoriales françaises ont également développé des actions de coopération décentralisée, notamment dans le domaine médical et éducatif.


Mise à jour : 05.05.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014