Accès rapide :

L’Union européenne et la Mauritanie

Les relations entre l’Union européenne et la Mauritanie reposent sur l’accord de Cotonou de juin 2000. En complément, l’Union européenne a adopté en septembre 2011 une stratégie pour la sécurité et le développement au Sahel, qui couvre la Mauritanie, le Mali et le Niger.

Elle a été élargie au Tchad et au Burkina Faso lors de son actualisation en novembre 2013. Elle expose quatre lignes d’action :

  • le développement, la bonne gouvernance et le règlement des conflits internes ;
  • l’action politique et diplomatique ;
  • la sécurité et l’État de droit ;
  • la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation.

Dans ce contexte, le onzième fonds européen de développement prévoit une allocation de cent quatre-vingt-quinze millions d’euros pour la période de 2014 à 2020, ce qui fait de l’Union européenne le premier bailleur international en Mauritanie. Trois secteurs de concentration ont été identifiés, en lien avec le troisième cadre stratégique de lutte contre la pauvreté adopté par l’État mauritanien pour la période de 2011 à 2015 : la sécurité alimentaire et l’agriculture durable, l’État de droit et la santé.

La Mauritanie est également un partenaire important de l’Union européenne dans le domaine de la pêche. En juillet 2012, la Commission européenne a paraphé un protocole à l’accord de pêche et de partenariat entre l’Union européenne et la Mauritanie prévoyant la possibilité pour la flotte européenne de pêcher dans les eaux mauritaniennes en échange d’une aide pour le secteur de la pêche et la préservation du milieu marin. Il expire en décembre 2014, et un nouveau protocole est en cours de négociation.

Mise à jour : 29.09.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014