Accès rapide :

Situation au Mali (11 décembre 2012)

La France est préoccupée par la situation à Bamako. Nous condamnons les circonstances dans lesquelles le Premier ministre Cheikh Modibo Diarra a été contraint de démissionner. Nous appelons chacun à la responsabilité dans l’intérêt du Mali.

Un nouveau gouvernement représentatif et qui recueille le plus large soutien au sein de la population malienne doit être rapidement formé par le président Traore. L’ancienne junte doit cesser ses interventions dans les affaires politiques du pays.

Alors que la communauté internationale, la CEDEAO, l’Union Africaine, les Nations Unies, l’Union européenne sont mobilisées pour aider le Mali à recouvrer sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire, chacun, au Mali, doit se montrer à la hauteur des défis auxquels le pays est confronté.

Ces développements viennent souligner la nécessité du déploiement d’une force africaine de stabilisation.

La France réitère son attachement à la démocratie, à la stabilité et à l’intégrité du Mali.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014