Accès rapide :

Présentation

Relations politiques

La France ne disposant pas de représentation diplomatique à Malé, c’est l’Ambassade de la France à Colombo (Sri Lanka) qui est compétente pour les Maldives.

Le Président Nasheed a été reçu à Paris, le 13 octobre 2011, par le Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes et par la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. A cette occasion, la ministre de l’Ecologie a signé une lettre d’intention avec son homologue maldivien, Mohamed Aslam, concrétisant l’adhésion des Maldives à l’initiative Paris-Nairobi, qui vise à faciliter l’accès de l’archipel aux énergies propres.

La France a salué l’élection d’Abdulla Yameen le 16 novembre 2013, ainsi que le taux élevé de participation électorale (plus de 90%).

Davantage d’informations sur le site de l’ambassade de France au Sri Lanka et aux Maldives.


Relations économiques

La France est le premier client de l’archipel en 2012. En recul depuis 2009, les échanges bilatéraux ont connu une forte reprise en 2011. Le dynamisme s’est maintenu en 2012. Les exportations ont augmenté de 35 % pour atteindre 13 MEUR, portées par les produits informatiques, électroniques et optiques et les produits chimiques, parfums et cosmétiques. Les importations, en hausse de 12 % à 34 MEUR, sont composées presque exclusivement de produits agroalimentaires et de la mer. En 2012, 56 000 visiteurs français se sont rendus aux Maldives (5,7 % de l’ensemble des touristes).

Vous trouverez plus d’informations sur le site de la Mission économique de l’ambassade.


Coopération culturelle, scientifique et technique

Une Alliance Française a été inaugurée le 2 décembre 2009 à Malé. Un plan de formation de professeurs maldiviens de français sur deux ans a été lancé en 2009 par le gouvernement maldivien, cofinancé par la France à hauteur de 10 000 euros.

Après la mise en place par la France d’une facilité concessionnelle de 300 MEUR au profit des pays touchés par le tsunami, l’AFD a été autorisée à intervenir aux Maldives pour une période limitée à trois ans. Dans ce cadre, l’AFD a octroyé en 2006 un prêt concessionnel de 3,5 MEUR à Malé destiné à faciliter le retour à l’emploi des populations affectées. L’AFD finalise une enveloppe de 15 MEUR de prêts, pour la réhabilitation de cinq ports et des projets d’assainissement.

Le 2 décembre 2009, la France a signé avec la République des Maldives une convention de financement du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) en vue de réaliser le projet intitulé « Cartographie des Maldives et changement climatique ». Ce projet est cofinancé par le FFEM à hauteur de 1,5 MEUR.


Mise à jour : 10.07.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014