Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

Couvrant une superficie d’environ 377 000 km², le Japon est un archipel de l’océan Pacifique Nord, qui s’étire sur 3 000 km de long, de l’île de Sakhaline au nord, à l’île Parece Vela au sud.

Il est composé d’un chapelet d’environ quatre mille îles, dont quatre principales, représentant à elles seules 99% du territoire national :

  • Hokkaido au nord : 22% du territoire national (5,7 millions d’habitants).
  • Honshu, île centrale et principale, couvre 61,2% de la superficie totale et abrite plus de 80% de la population (101,3 millions d’habitants).
  • Shikoku au sud-est : 5% du territoire national (4,15 millions d’habitants).
  • Kyushu au sud : 11% du territoire national (14,7 millions d’habitants).

Du fait de son étroitesse, aucun point du territoire n’est éloigné de plus de 125 km de la mer.

Le Japon est essentiellement formé de chaînes montagneuses (dont beaucoup de sommets dépassent 2 000 m) et volcaniques (67 volcans sont encore en activité) qui représentent 85 % du territoire. Le Mont Fuji en est le point culminant : 3 776 mètres. L’ensemble du pays présente une forte activité sismique.

Les plaines, d’origine alluviale, sont étroites et situées majoritairement à l’est ; elles ne représentent que 16% du territoire.

Les forêts couvrent une grande partie du territoire et sont constituées d’espèces variées. A Hokkaido, 70 % de la végétation sont des résineux ; à Honshu, on trouve surtout érables, cyprès et pins ; à Kyushu, les chênes verts et les camphriers dominent, tandis qu’à Shikoku les pins magnolias et les bambous nains sont les plus nombreux.

Le Japon est divisé en 47 préfectures, regroupées en 8 régions (du nord au sud) : Hokkaidô, Tôhoku, Kantô, Chûbu, Kansai (ou Kinki) ; Chûgoku, Shikoku, et Kyûshû.

Tokyo
Située dans la région du Kantô, sur la côte est, la capitale compte plus de 13 millions d’habitants. C’est le plus important centre commercial, financier (la bourse de Tokyo occupe la deuxième place derrière celle de New York) et culturel du pays. C’est également un centre industriel très diversifié (agroalimentaire, haute technologie, construction mécanique…). Avec une superficie de 557 km², Tokyo est l’une des plus grandes métropoles du monde. Elle forme avec Yokohama et d’autres villes la conurbation de Keihin qui compte plus de 30 millions d’habitants.
Tokyo est jumelée avec Paris depuis 1982.

Yokohama
Situé au sud de la baie de Tokyo, c’est le plus grand port du Japon et un centre industriel de première importance : chantiers navals, raffineries de pétrole, industries mécaniques et automobiles. La ville compte 3,6 millions d’habitants.
Yokohama est jumelée avec Lyon depuis 1959.

Osaka
Située dans la région du Kansai, la ville compte 2,9 millions d’habitants. Elle constitue avec Kobe une importante conurbation industrielle qui englobe plusieurs villes, formant ainsi le second centre urbain du Japon par sa superficie et sa population (16 millions d’habitants).
Les ports d’Osaka et du Havre sont jumelés depuis 1980, les départements d’Osaka et du Val d’Oise depuis 1987.

Nagoya
Comptant plus de 2,3 millions d’habitants, Nagoya est un port important au fond de la baie d’Ise. C’est également un grand centre industriel (métallurgie, industrie chimique, textile, construction automobile…) et une ville universitaire.

Sapporo
Située sur l’île d’Hokkaido, elle en est le chef lieu. Centre du commerce de l’île, elle abrite des industries alimentaires, textiles et de dérivés du bois. Elle compte 1,9 million d’habitants.

Kobe
Avec 1,5 million d’habitants, Kobe est le troisième port du pays. L’activité industrielle concerne, entre autres, la construction navale, le caoutchouc, la chimie, les machines outils, l’équipement électrique.
Kobe est jumelé avec Marseille depuis 1961.

Kyoto
L’ancienne capitale du Japon (jusqu’en 1868) reste une métropole culturelle et religieuse. Elle accueille un artisanat de luxe (soie, porcelaine, cloisonné…), mais aussi des entreprises de haute technologie. Elle compte 1,5 million d’habitants.
Kyoto est jumelée avec Paris depuis 1958.

Fukuoka
Située sur l’île de Kyûshû, Fukuoka constitue un carrefour historique entre l’archipel japonais et le continent asiatique. Particulièrement dynamique sur le plan culturel, elle est aussi le cœur économique de la région, principalement centré sur le secteur des services. Fukuoka compte 1,5 million d’habitants.
Elle est jumelée à Bordeaux depuis 1982.

La majeure partie du Japon se situe en zone tempérée. Du fait de l’étirement de l’archipel, le climat y est diversifié. Il se caractérise par un hiver sec et neigeux sur une grande partie du territoire ainsi que par un été chaud et très humide. Le climat est réglé par un régime de mousson, avec deux saisons des pluies : en mai-juin et en septembre, où des typhons peuvent se produire.

On peut distinguer quatre zones climatiques :

  • Japon méridional : Kyushu, Shikoku et sud du Honshu, jusqu’au 35ème degré de latitude nord, au climat subtropical, hiver doux et sec, été chaud et humide.
  • Japon oriental : est du Honshu au nord du 35ème degré nord et sud du Hokkaido, avec un hiver sec et froid, avec de fortes chutes de neige, et un été chaud et humide.
  • Japon occidental : ouest du Honshu au nord du 35ème degré nord et sud du Hokkaido, avec un hiver humide et froid, brouillard, et un été chaud et humide.
  • Au nord du Hokkaido : hiver très froid et enneigé, été frais et court.

Décalage horaire (par rapport à Paris) :

  • en été, 7 heures de plus.
  • en hiver, 8 heures de plus.

Histoire

  • 538 : introduction du bouddhisme au Japon
  • 710-794 : période de Nara. La cour s’établit définitivement à Nara, abandonnant l’habitude de changer de résidence à la mort de chaque souverain.
  • 794-1192 : période Heian. Le clan Fujiwara accède au pouvoir au milieu du 9ème siècle. La période est marquée par les affrontements entre les clans Minamoto et Taira, qui tentent de supplanter les Fujiwara.
  • 1192-1333 : période de Kamakura. Instauration à Kamakura d’un gouvernement féodal (bakufu) distinct du pouvoir impérial établi à Kyoto, par le chef militaire (shogun) Minamoto no Yoritomo. La période est close par la restauration du pouvoir impérial par l’empereur Daigo II.
  • 1333-1573 : période de Muromachi. Rétablissement d’un shôgunat à Kyoto par le clan Ashikaga en 1336. Début de l’évangélisation au milieu du 16ème siècle.
  • 1573-1603 : période d’Azuchi-Momoyama. Domination des seigneurs Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi. Bataille de Sekigahara en 1600, victoire du seigneur Tokugawa Ieyasu.
  • 1603-1868 : période d’Edo. Tokugawa Ieyasu établit son bakufu à Edo (aujourd’hui Tokyo). Le pays est fermé aux étrangers entre 1639 et 1854, à l’exception de quelques échanges avec les Chinois et les Hollandais transitant par le port de Nagasaki.
  • 1868-1912 : ère Meiji. La restauration du pouvoir impérial s’accompagne de nombreux remaniements : des réformes administratives, économiques, sociales, juridiques et militaires inspirées des pays occidentaux sont mises en place.
  • 1894-1895 : guerre sino-japonaise et signature du traité de Shimonoseki qui consacre la victoire japonaise. Le Japon occupe Taiwan.
  • 1904-1905 : guerre russo-japonaise et victoire du Japon consacrée par le traité de Portsmouth. Le Japon acquiert notamment un droit de protectorat sur la Corée (annexée en 1910), le chemin de fer sud-mandchourien ainsi qu’une partie de l’île de Sakhaline.
  • 1912-1926 : ère Taishô
  • 1914-1918 : le Japon entre en guerre aux côtés des Alliés. Le traité de Versailles lui accorde toutes les possessions allemandes du Pacifique au nord de l’équateur.
  • 1923 : le grand séisme du Kantô dévaste la région de Tokyo et fait plus de 100 000 morts.
  • 1926-1989 : ère Shôwa
  • 1931 : les troupes impériales occupent la Mandchourie, et crée l’Etat vassal du Mandchukuo (1932-1934).
  • 1937 : le Japon déclare la guerre à la Chine et envahit son territoire.
  • 1940-1941 : signature d’un accord tripartite avec les membres de l’Axe et d’un pacte de non-agression avec la Russie
  • 7 décembre 1941 : attaque contre la flotte américaine de Pearl Harbor.
  • 6 et 9 août 1945 : bombardements atomiques de Hiroshima et de Nagasaki.
  • 15 août 1945 : capitulation du Japon. Occupation américaine jusqu’en 1952.
  • 1947 : proclamation d’une nouvelle Constitution japonaise.
  • 1951 : Signature du traité de paix de San Francisco, et du traité de sécurité nippo-américain, devenu traité de coopération mutuelle et de sécurité entre les Etats-Unis et le Japon en 1960.
  • 1956 : rétablissement des relations avec la Russie. Admission du Japon à l’ONU.
  • 1964 : Jeux Olympiques de Tokyo. Lancement du Shinkansen.
  • 1965 : normalisation des relations avec la Corée du Sud.
  • 1972 : rétrocession au Japon des îles Okinawa, restées sous occupation américaine. Normalisation des relations avec la Chine.
    1989 à nos jours : ère Heisei
  • 1989 : éclatement de la bulle spéculative japonaise, qui met fin à plusieurs décennies de forte croissance.
  • 1993-1994 : accession au pouvoir du Parti démocrate, qui remplace pour la première fois le Parti libéral-démocrate au pouvoir depuis 1955.
  • 1995 : le grand séisme de Hanshin-Awaji fait 6000 morts. La même année, la secte Aum Shinrikyô revendique un attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo.
  • 2011 : un grave séisme de magnitude 9,0, suivi d’un tsunami, frappe l’est du Tōhoku autour de Sendai provoquant une catastrophe nucléaire à la centrale de Fukushima. Le bilan humain est estimé à 20000 personnes.

Mise à jour : 08.10.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014