Accès rapide :

Suivi de la Conférence internationale de Paris des donateurs pour l’État palestinien (3 février 2011)

En présence de Salam Fayyad, Premier ministre palestinien, le Ministre d’Etat a reçu jeudi 3 février, Catherine Ashton, Haute représentante pour les Affaires étrangères et de sécurité, Gary Grappo, adjoint du représentant spécial du Quartet Tony Blair, ainsi que Jonas Gahr Stoere, ministre des Affaires étrangères norvégien, pour un dîner de travail consacré au suivi de la Conférence internationale de Paris des donateurs pour l’Etat palestinien.

Cette rencontre intervenait dans le cadre de la visite à Paris du Premier ministre palestinien Salam Fayyad les 3 et 4 février.

Ces dîners de travail se tiennent régulièrement pour assurer un suivi des engagements pris le 17 décembre 2007 à Paris lors de la conférence des donateurs pour l’Etat palestinien. Ce suivi a été efficace. Il s’est concrétisé par le versement sur 3 ans de l’intégralité des 7,7 milliards de dollars promis à la conférence, et a ainsi permis à Salam Fayyad de poursuivre les réformes qu’il s’était engagé à mettre en œuvre à Paris en 2007, notamment dans les domaines de la gouvernance, de la sécurité et de la transparence financière.

C’est également dans le cadre de cette dynamique qu’Israël a pris des mesures de libéralisation, en Cisjordanie concernant la levée d’obstacles et la facilitation des points de passage, et à Gaza en allégeant le blocus. Comme l’a souligné un récent rapport de la Banque mondiale, ces mesures vont dans le bon sens et rendent crédible la création de l’Etat palestinien dans un futur proche.

Cette réunion était également l’occasion d’évoquer l’organisation, en lien avec l’Autorité palestinienne et nos partenaires européens, de la deuxième conférence des donateurs. Le Président de la République avait déjà fait part de la disponibilité de la France à accueillir cette conférence. Comme nous le rappelons régulièrement, cette conférence à dominante économique n’est pas un substitut au processus politique : elle s’inscrit dans la perspective de la création, d’ici la fin 2011, conformément aux déclarations du Quartet, d’un État de Palestine souverain et indépendant et comportera une forte dimension politique.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014