Accès rapide :

Iran - nucléaire : Rapport de l’AIEA, déclaration du Porte-Parole du MAE (25 mai 2012)

L’Agence internationale à l’énergie atomique a diffusé aujourd’hui le rapport trimestriel de son Directeur général sur la mise en œuvre par l’Iran de son accord de garanties avec l’Agence et des résolutions du Conseil de sécurité. Nous soutenons pleinement l’action du Directeur général et saluons son engagement personnel pour faire progresser ce dossier.

L’AIEA constate dans ce rapport la poursuite de l’ensemble des activités sensibles menées par l’Iran dans le cadre de son programme nucléaire. L’Agence constate que l’Iran continue de ne pas respecter ses obligations internationales. En violation de celles-ci, l’Iran continue de développer ses capacités d’enrichissement à 3,5 et 20%.

Le rapport rend également compte du travail non concluant mené par l’Agence avec l’Iran pour que ce dernier applique la résolution du Conseil des gouverneurs de novembre 2011 concernant la possible dimension militaire du programme nucléaire iranien.

Nous relevons enfin avec préoccupation la mention par l’Agence de l’observation d’activités iraniennes susceptibles de "gêner la capacité de l’Agence à entreprendre les vérifications nécessaires" sur le site de Parchin auquel elle demande l’accès depuis plusieurs mois.

Nous appelons l’Iran à coopérer sans réserves avec l’AIEA pour faire toute la lumière sur les zones d’ombres persistantes de son programme nucléaire. Nous l’encourageons notamment à formaliser son accord sur l’approche structurée discutée avec l’Agence et à la mettre en œuvre sans délai afin de régler les questions non résolues soulevées dans le rapport de novembre 2011 de l’AIEA. Il faut que l’Iran apporte rapidement et concrètement la preuve, au-delà des déclarations d’intention, de sa volonté réelle de progresser dans cette voie.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014