Accès rapide :

Iran - AIEA (Q&R- Extrait du point de presse du 19 novembre 2012)

Q : Le DG de l’AIEA, M. Amano, vient de rencontrer les autorités françaises, quel est l’avis de la France sur le problème du nucléaire iranien ?


Dans le cadre de la visite en France de Yakiya Amano, les 19 et 20 novembre, les crises de prolifération ont notamment été à l’ordre du jour de ses entretiens avec les autorités françaises.

Concernant l’Iran, le programme nucléaire iranien continue de se développer en violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et du Conseil des gouverneurs de l’AIEA. Le rapport du Directeur général diffusé vendredi 16 novembre le montre une nouvelle fois. L’Iran poursuit l’accumulation de nouvelles capacités d’enrichissement sur son site enterré de Fordow.

Malgré les demandes répétées du Conseil des gouverneurs, Téhéran ne coopère toujours pas avec l’Agence et sape la capacité de contrôle de celle-ci en refusant de faire la lumière sur la possible dimension militaire de son programme nucléaire et en continuant de procéder à des travaux sur le site de Parchin, dont les Iraniens refusent toujours l’accès.

Avec tous les pays qui partagent nos vues, nous entendons exprimer ces préoccupations, et réaffirmer notre soutien au Directeur général, lors de la prochaine réunion du Conseil des gouverneurs.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014