Accès rapide :

Iran - Rapport du Conseil des droits de l’Homme sur la situation des droits de l’Homme (1er mars 2013)

Nous avons pris connaissance des rapports présentés au Conseil des droits de l’Homme sur la situation prévalant en Iran. Le bilan en est accablant.

La France exprime sa profonde préoccupation sur la constante dégradation de la situation des droits de l’Homme en Iran.

Nous condamnons la multiplication des exécutions capitales commises en Iran, dont certaines se déroulent publiquement, et sur la base de procès qui ne présentent pas les garanties élémentaires de justice et d’équité. La France exhorte l’Iran à mettre fin à ces pratiques et à instaurer un moratoire dans la perspective d’une abolition.

L’Iran ne cesse d’étouffer les voix de la dissidence qui s’expriment pacifiquement. Tous les pans de la société civile sont touchés : les détentions d’avocats, de journalistes, de défenseurs des droits de l’Homme et d’artistes se multiplient. La liberté d’opinion et d’expression est muselée, notamment par le filtrage de l’internet et les brouillages satellitaires.

Ces actes vont à l’encontre des engagements internationaux pris par l’Iran. La répression des voix qui s’expriment pacifiquement doit cesser.

Le rapport rappelle la situation de MM. Moussavi et Karoubi, principaux dirigeants de l’opposition maintenus à l’isolement depuis plus de deux ans désormais. Nous renouvelons notre appel à leur libération.

La France demandera au Conseil des droits de l’Homme de renouveler le mandat du rapporteur spécial dont le rôle est essentiel, notamment pour veiller à la protection des droits fondamentaux dans la perspective des prochaines élections.

Nous appelons l’Iran à sortir de son isolement et à accepter de coopérer avec les mécanismes internationaux sur la question des droits de l’Homme en autorisant notamment le rapporteur spécial des Nations unies à accéder au territoire iranien.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014