Accès rapide :

Iran - Condamnation en appel de M. Abdolfattah Soltani (14 juin 2012)

La France condamne fermement la peine de 13 années de prison prononcée en appel à l’encontre de M. Abdolfattah Soltani, avocat iranien des droits de l’Homme, récipiendaire en 2003 du Prix des droits de l’Homme de la République française.

L’acharnement de la justice iranienne contre les défenseurs des droits de l’homme, et en particulier les anciens membres du Centre des Défenseurs des droits de l’Homme fondé par Mme Shirin Ebadi dont M. Soltani faisait partie, est particulièrement préoccupant.

La France condamne la poursuite de cette politique qui va à l’encontre des engagements internationaux de l’Iran, et notamment du droit à la liberté d’opinion, reconnue par le Pacte international sur les droits civils et politiques, auquel l’Iran a librement souscrit.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014