Accès rapide :

Résolution 1700 adoptée par le Conseil de Sécurité des Nations unies (New York, 10 août 2006)

Le Conseil de sécurité,

Rappelant toutes ses résolutions antérieures concernant l’Irak, en particulier les résolutions 1500 (2003) du 14 août 2003, 1546 (2004) du 8 juin 2004, 1557 (2004) du 12 août 2004 et 1619 (2005) du 11 août 2005,

Réaffirmant l’indépendance, la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de l’Irak,

Rappelant qu’il a créé la Mission d’assistance des Nations unies pour l’Irak (MANUI) le 14 août 2003 et en a dernièrement prorogé le mandat le 11 août 2005, et réaffirmant que les Nations unies doivent jouer un rôle moteur s’agissant d’appuyer les efforts que déploient le peuple et le gouvernement irakiens pour renforcer les institutions d’un régime représentatif et promouvoir le dialogue et l’unité à l’échelle nationale,

Soulignant que ce dialogue national irakien, auquel la MANUI doit contribuer, est crucial pour l’unité et la stabilité politiques de l’Irak,

Se félicitant de la demande formulée dans la lettre en date du 3 août 2006 (S/2006/609), adressée au Secrétaire général par le ministre des affaires étrangères de l’Irak, selon qui le gouvernement irakien constitutionnellement élu considère que la MANUI a encore un rôle vital à assumer pour aider les Irakiens à bâtir une nation productive et prospère en paix avec elle-même et avec ses voisins,

Prenant note de la lettre datée du 1er août 2006, adressée au président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général (S/2006/601), et se déclarant satisfait du rôle que l’Organisation des Nations unies joue en Irak avec l’appui de la communauté internationale,

Se félicitant que le Secrétaire général ait accepté la demande du gouvernement irakien tendant à ce que l’Organisation des Nations unies apporte, en tant que coprésident, une aide vigoureuse au Pacte international pour l’Irak lancé le 27 juillet 2006 avec la publication d’une déclaration commune du gouvernement irakien et des Nations unies,

1. Décide de proroger le mandat de la Mission d’assistance des Nations unies pour l’Irak (MANUI) pour une nouvelle période de douze mois à compter de la date de l’adoption de la présente résolution ;

2. Entend réexaminer le mandat de la MANUI dans un délai de douze mois, ou plus tôt si le gouvernement irakien lui en fait la demande ;

3. Prie le Secrétaire général de le tenir régulièrement informé de l’évolution de la situation concernant le Pacte international pour l’Irak ;

4. Décide de rester saisi de la question./.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014