Accès rapide :

La France et les Iles Cook

Présentation

Relations politiques

Nos relations avec les Iles Cook se développent progressivement depuis leur établissement en 2000. La proximité géographique, culturelle et humaine avec la Polynésie française favorise les contacts entre les deux archipels.

L’ambassadeur de France à Wellington est accrédité aux Iles Cook, qui comptent 39 citoyens français.

Il convient de souligner l’intensification récente de la coopération bilatérale entre les îles Cook et la Nouvelle-Calédonie. L’envoi fin 2013 d’une assistante de langue venue de Nouméa à Rarotonga pour deux ans et le vote par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie en faveur d’un financement de 70 millions de francs CFP sur trois ans en soutien à un projet sur les énergies renouvelables à Aitutaki atteste de la vitalité de cette coopération.

Visites

En juin 2013, le Premier ministre des îles Cook, Henry Puna, a pu rencontrer à Paris le ministre délégué chargé du développement, M. Pascal Canfin, et le ministre des Outre-mer, M. Victorin Lurel. Le Premier ministre a participé au troisième Sommet France-Océanie qui s’est tenu à Nouméa le 31 juillet 2009. En marge du sommet du Forum des Iles du Pacifique en août 2012, la délégation française mené par l’ambassadeur Hadelin de La Tour du Pin, Secrétariat permanent pour le Pacifique, a rencontré le Ministre des Finances et du développement économique des Iles Cooks, M. Mark Brown.

Relations économiques

Un accord d’échange de renseignements en matière fiscale entre la France et les Iles Cook a été signé en 2010 et est entré en vigueur le 16 novembre 2011.

En 2010, la France a enregistré un excédent commercial de 235 000 euros avec les îles Cook, après un déficit de 660 000 euros en 2009 dû à l’importation pour un montant d’un million d’euros de bateaux de plaisance. Sur longue période, les importations depuis les îles Cook sont toutefois très marginales - en 2010, elles sont montées à 140 000 euros - et très volatiles. Les exportations de la France vers les îles Cook sont en progression régulières ces dernières années. Elles ont atteint 375 000 euros en 2010 (contre à peine 60 000 euros en 2005). Nos ventes portent essentiellement sur des moteurs et turbines, des parfums et des produits de toilette.

Coopération culturelle, scientifique et technique

L’Alliance française de Rarotonga bénéficie de la proximité de la Polynésie française et du développement touristique des deux territoires.

La France est également présente en termes d’aide au développement, à travers sa contribution au Fonds européen de développement (FED) auquel elle participe à hauteur de 19,55%, les accords de Cotonou de juin 2000 ayant permis aux îles Cook de bénéficier de l’aide de l’Union Européenne.

Les relations avec l’UE sont gérées par la Délégation régionale de l’UE basée à Fidji. La coopération au développement est axée sur le développement des îles périphériques dans le but d’améliorer les services sociaux. La Commission a également apporté une aide d’urgence suite au passage de violents cyclones.

Mise à jour : 15.10.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014