Accès rapide :

Composition du gouvernement de la République d’Haïti

Composition du gouvernement (18 janvier 2015)

Président de la République : M. Michel MARTELLY (14 mai 2011)

Premier ministre : M. Evans PAUL (25 décembre 2014)

Les ministres

  • M. Yves Germain JOSEPH : ministre de la Planification et de la Coopération externe
  • M. Duly BRUTUS : ministre des Affaires étrangères et des Cultes
  • M. Pierre Richard CASIMIR : ministre de la Justice et de la Sécurité publique
  • M. Wilson LALEAU : ministre de l’Economie et des Finances
  • M. Jacques ROUSSEAU : ministre des Travaux publics, Transports et Communications
  • M. Jean François THOMAS : ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural
  • Mme Stéphanie BALMIR VILLEDROUIN : ministre du Tourisme et des Industries créatives
  • M. Nesmy MANIGAT : ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle
  • Mme Florence DUPERVAL GUILLAUME :ministre de la Santé publique et de la Population
  • M. Victor BENOIT : ministre des Affaires sociales et du Travail
  • M. Ariel HENRY : ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales
  • M. Hervey DAY : ministre du Commerce et de l’Industrie
  • Mme Dithny Joan RATON : ministre de la Culture
  • M. Rotchild FRANCOIS : ministre de la Communication
  • Mme Yves Rose MORQUETTE : ministre à la Condition féminine et aux Droits des Femmes
  • M. Lener RENAULD : ministre de la Défense
  • M. Pieriche OLICIER : ministre des Haïtiens vivant à l’étranger
  • M. Jean Fritz JEAN-LOUIS : ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des questions électorales
  • M. Jimmy ALBERT : ministre des Sports et de l’Action civique

M. Martelly est arrivé au pouvoir le 14 mai 2011, à l’issue d’un processus électoral difficile, également marqué par les retours en Haïti des anciens Président Jean-Claude Duvalier et Jean Bertrand Aristide.
Les retours en Haïti des anciens présidents, Jean-Claude Duvalier (le 16 janvier 2011, après 25 ans d’exil en France) et Jean-Bertrand Aristide (le 18 mars, après 7 ans d’exil en Afrique du sud) sont intervenus entre les deux tours des élections générales.
En choisissant comme Président de la République M. Michel Martelly, ancien chanteur populaire dont la victoire a été annoncée le 20 avril 2011 (avec 67 % des voix, pour un peu plus de 26 % de participation au second tour), les électeurs ont préféré un candidat incarnant la rupture avec les cercles politiques traditionnels. M. Martelly doit cependant composer avec un parlement dominé par l’ancien parti au pouvoir, Inité/Lespwa, qui dispose du groupe parlementaire le plus important à la Chambre des députés et de la majorité au Sénat.

Le Premier ministre, Laurent Lamothe, nommé le 14 mai 2012 après une longue vacance à ce poste, a remis sa démission le 14 décembre 2014, sur recommandation d’une commission mise en place par le Président pour sortir le pays d’une crise préélectorale. A l’expiration du mandat des députés et des deux tiers des sénateurs, le 12 janvier 2015, l’Etat haïtien, déjà ainsi privé de gouvernement, s’est retrouvé sans parlement fonctionnel. Le Président a nommé un opposant modéré, Evans PAUL au poste de Premier ministre ; il a formé un gouvernement d’ouverture le 18 janvier 2015, sans pouvoir recevoir l’investiture du pouvoir législatif.

Mise à jour : 18.02.15


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015