Accès rapide :

Soutien de la France à la sécurité civile haïtienne

Dés qu’Haïti a été frappé par le séisme du 12 janvier 2010, la France s’est mobilisée pour répondre à l’urgence puis s’est attachée, conformément aux annonces du président de la République, à inscrire son action dans le temps, au côté des autres acteurs internationaux, afin d’aider le pays à se redresser et à développer sa résilience face aux risque élevé de catastrophes naturelles de ce pays.

Dans l’urgence et du fait de la proximité de nos départements d’Outre-mer, la France a été, comme lors des précédentes catastrophes, parmi les tous premiers pays à se porter au secours de la population haïtienne. Près de 500 personnels de la sécurité civile, dont la moitié de sauveteurs, ont été déployés dans les premiers jours qui ont suivi le séisme pour porter secours aux populations.

Au cours de l’année 2010, et conformément aux annonces du président de la République, le ministère de l’Intérieur a porté notamment son effort sur la reconstitution rapide de capacités haïtiennes minimums de secours aux populations, notamment avant le retour de la période cyclonique. Cette première année, l’action de la France s’est concentrée sur les 200 pompiers rattachés à la Police nationale haïtienne (PNH), mais elle a également commencé à s’étendre aux dispositifs locaux, peu structurés, de volontaires de la croix rouge et de la sécurité civile. Les efforts ont porté en particulier sur :

- le don de 40 véhicules d’incendie et de secours. Cédés pour l’essentiel par les services départementaux d’incendie et de secours, qui les ont mis en condition et acheminés jusqu’au port d’embarquement en coordination avec la Direction de la sécurité civile, ils ont été acheminés et remis aux pompiers de la PNH et aux principaux centres de secours municipaux dés le mois de juin. Ce don, qui s’est accompagné d’une formation à la conduite et à l’entretien de base de ces véhicules très divers, a ainsi permis de doubler la capacité d’intervention des unités bénéficiaires. La mise ne place d’un financement destiné à l’entretien courant de ces véhicules pour 2 ans et le maintien au sein de la MINUSTAH d’un mécanicien français permettent d’assurer un suivi du parc. Céré

Illust: Véhicule 4x4 destiné, 111.5 ko, 403x305
Véhicule 4x4 destiné en France aux feux de forêt, et particulièrement adapté aux besoins haïtiens

- la reconstitution d’une capacité de première intervention s’appuyant sur les différents acteurs de la sécurité civile, pompiers de la PNH et volontaires auprès des collectivités locales, avant le retour d’une période cyclonique à hauts risques : tenues et équipements individuels de base de 200 pompiers, formation de base des volontaires et formation technique complémentaire des pompiers, initiation aux principes de la gestion interministérielle des crises, etc.

L’effort porté sur la formation a permis d’organiser 24 sessions à Port-au-Prince comme dans les principales villes de province pour un total de 2800 jours de formation.

Illust: Remise d'un lot (...), 156.5 ko, 450x299
Remise d’un lot important de matériels à destination des pompiers en présence de Monsieur Alain JUPPE, à l’occasion de sa venue en Haïti pour l’investiture du Président Joseph Michel MARTELLY en mai 2011.

Cette action s’est poursuivie en 2011 afin de consolider les acquis et de développer des capacités complémentaires face aux menaces et risques identifiés comme prioritaires. Elle a visé, en complémentarité avec les autres acteurs internationaux, en particulier l’Union européenne, à consolider le professionnalisme des différents acteurs, quel que soit leur corps d’appartenance, en organisant notamment des actions de formation interservices au niveau des collectivités territoriales. Au nombre des actions nouvelles, on peut citer :

- la formation de formateurs des pompiers PNH et des volontaires des grandes communes ;

- l’équipement individuel de 300 volontaires des collectivités locales et de la Sécurité civile.

Ces nouvelles formations et la poursuite des précédents projets ont permis d’effectuer une douzaine de sessions de formation supplémentaires, principalement en dehors de la capitale, pour un total de l’ordre de 1200 jours de formation.

Notre action bilatérale s’inscrit naturellement dans le cadre plus large de l’action de la communauté internationale, qui s’est développée en 2011 en matière de sécurité civile. Ainsi, la France est partie prenante, par la mise à disposition d’experts, au projet européen de soutien au développement de la protection civile haïtienne. Ce projet, qui doit s’achever au premier semestre, s’est concentré sur la mise à disposition de petits matériels collectifs d’intervention au profit des communes et la formation au secourisme de 2.000 volontaires, qui complètent ainsi nos formations bilatérales plus techniques et approfondies et nos dons d’équipements individuels.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014