Accès rapide :

Guinee-Bissao : Elections (13 avril 2012)

Suite aux violences qui ont visé hier le domicile de M. Carlos Gomes junior, Premier ministre, candidat arrivé le 18 mars dernier en tête du premier scrutin aux élections présidentielles en Guinée-Bissao, la situation est confuse dans la capitale.

Nous suivons avec attention l’évolution de la situation en Guinée-Bissao.

La France condamne l’usage de la violence et appelle les forces armées au respect de la Constitution et des institutions démocratiques bissao-guinéennes.

Les autorités intérimaires de Guinée-Bissao sont les garantes du respect de l’ordre constitutionnel et de l’Etat de droit. Il leur appartient de conduire le processus électoral en cours à son terme dans un climat apaisé et de façon libre et transparente.

La France apporte son soutien aux initiatives prises lors de la réunion le 12 avril dernier à Abidjan par la CEDEAO, pour une stabilisation durable de la Guinée-Bissao.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014