Accès rapide :

Présentation

Présentation

Relations politiques

Accords bilatéraux

  • 07/09/1987 : convention de délimitation maritime
  • 07/12/1987 : accord de coopération culturelle, scientifique et technique
  • 02/03/2005 : accord de consolidation de la dette bilatérale
  • 09/03/2006 : accord bilatéral de réadmission et de transit de personnes en situation irrégulière (prévoyant également le cas des ressortissants d’Etats tiers) et accord sur l’exemption de visa pour séjours de moins de 15 jours dans les collectivités françaises des Amériques en faveur des Dominiquais. Les deux accords sont entrés en vigueur le 1er mars 2007.
  • Janvier 2007 : protocole de coopération relatif à la coopération régionale entre la Dominique et la Guadeloupe.
  • Signature par échange de lettres, à Paris le 7 octobre 2010 et à Roseau le 24 décembre 2010, d’un accord relatif à l’échange de renseignements en matière fiscale.

Ambassadeur de France à la Dominique : M. Eric de la MOUSSAYE (05/09/2013), en résidence à Castries (Sainte-Lucie)


Principales visites françaises en Dominique

- 21 septembre 2007 : M. Christian ESTROSI, secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer ; entretien avec le Premier ministre SKERRIT.

Principales visites dominiquaises en France

  • 19 septembre 2007 : M. TIMOTHY, ministre du Développement économique a été reçu à Paris au cabinet du Premier ministre et par le cabinet du ministre de l’Intérieur.
  • 1er au 5 octobre 2009 : visite du Premier ministre, M. SKERRIT, en Guadeloupe.
  • 28 octobre 2009 : le ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et du Travail, M. Vince HENDERSON, conduit la délégation dominiquaise à la 3ème réunion du Comité mixte de sécurité, à Basse-Terre, Guadeloupe.
  • 20 juin 2013 : le Premier ministre, M. Roosevelt Skerrit, venu à Paris pour des entretiens avec l’Agence française de développement (AFD), a été reçu par M. Victorin Lurel, ministre des Outre-mer
    puceoupas 24-28 octobre 2013 : participation du ministre de l’Environnement, des Ressources naturelles, de la Planification et de la Pêche, M. Kenneth Darroux, à la conférence internationale sur les aires marines protégées (Ajaccio).

Les relations bilatérales connaissent une nouvelle impulsion dans la perspective de l’adhésion prochaine de la Guadeloupe et de la Martinique à l’OECO. Ainsi, M. Serge Letchimy, président du Conseil régional de Martinique a-t-il rencontré le Premier ministre dominiquais le 10 août 2012, en marge de la réunion inaugurale de l’assemblée parlementaire de l’organisation à Saint John’s (Antigua-et-Barbuda).


Relations économiques

Les énergies renouvelables (géothermie, éolienne, solaire), l’environnement (eaux et déchets), et la construction d’infrastructures (routes, construction anti-sismique et anti-cyclonique) sont autant de secteurs qui présentent de réelles opportunités pour les entreprises françaises. Gaz-de-France a ainsi manifesté en mars 2014 son intérêt pour l’exploitation d’un gisement géothermique à la Dominique (cf. infra).


Coopération culturelle, scientifique et technique

Autre pays de l’OECO, avec Sainte-Lucie, à être membre de l’OIF et à maintenir vivante la pratique du créole, la Dominique cultive son attachement au français. Les échanges culturels et en matière d’éducation avec la France et particulièrement les collectivités françaises des Amériques sont appelés à se développer. La conclusion d’un pacte linguistique avec l’OIF sur le modèle de celui négocié par Sainte-Lucie est envisagée dans un avenir proche.

- Politique de la pêche et IFREMER : dans le cadre du projet Magdalesa financé sur les fonds INTERREG visant à développer des dispositifs de concentration de poissons, une volontaire internationale est affectée au département des Pêches de la Dominique depuis fin 2011 (fin de contrat programmée pour mars 2014).

- Lutte contre les maladies du bananier par le CIRAD : dans le cadre de projets financés sur les fonds INTERREG, le CIRAD coopère avec les autorités dominiquaises pour réduire les effets de la maladie des raies noires qui affecte les producteurs de bananes des Caraïbes et prévenir le déclenchement comme l’extension de cette maladie.


Coopération au développement

La France contribue au financement du développement de la Dominique depuis 1985. Principal bailleur bilatéral européen, elle est actuellement engagée, à travers son agence de développement (AFD), sur deux projets d’importance majeure pour le pays et en termes d’intégration régionale :

  • la réhabilitation de la route entre l’aéroport Melville Hall et la capitale Roseau. L’AFD a apporté sous forme de prêt une première tranche de 15,8 M€, augmentée de 10 M€ en 2011. Une entreprise française, Gardakkhan, installée en Guadeloupe, est chargée de la réalisation de l’ouvrage. Le ministère des Travaux publics bénéficie en outre d’un appui à maîtrise d’ouvrage du Conseil général de la Martinique.
  • La recherche et l’exploitation de ressources d’énergie géothermique :
    • depuis 2008, 4 M€ d’euros en subventions ont été engagés par l’AFD et le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) pour financer les forages exploratoires.
    • suite au succès de la campagne d’exploration, l’AFD a octroyé un prêt bonifié de 6,5 M€ à l’Etat de la Dominique pour financer un premier puits de production et tester le comportement de la ressource en phase d’exploitation. Ce prêt est accompagné d’une subvention de 2 M€ de la Facilité d’Investissement pour les Caraïbes (CIF) de l’UE. Cette subvention, gérée par l’AFD, contribuera à la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel favorable à l’exploitation durable de la ressource géothermique et des études techniques nécessaires à la construction des centrales.
    Ce projet bénéficie également de financements INTERREG et d’interventions des régions Guadeloupe et Martinique. Il devrait permettre à la Dominique de disposer d’une capacité installée de 120 MW et d’exporter de l’électricité vers les deux DFA (50 MW vers chaque île), créant ainsi un nouveau moteur de croissance pour l’île et améliorant le mix énergétique de la sous-région. Gaz-de-France a officiellement manifesté en mars 2014 son intérêt pour ce projet.


Sécurité et coopération judiciaire

Il s’agit de secteurs d’intérêt commun compte tenu des flux humains et de marchandises importants entre la Dominique et les deux régions françaises voisines. La coopération prend plusieurs formes : formation, échanges de troupes, escales de navires (Dumont d’Urville en 2012). La coopération judiciaire reste à développer. Des représentants du Procureur général et du procureur (DPP) ont participé aux rencontres inter-caribéennes d’entraide pénale internationale organisées par les chefs de la Cour d’appel de Fort de France en février 2012.


Mise à jour : 13.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014