Accès rapide :

La France et la Colombie

Brève

Colombie - Quatrième prix franco-allemand des droits de l’Homme « Antonio Nariño » (12 décembre 2013)

Les ambassades de France et d’Allemagne en Colombie ont décerné le 11 décembre 2013 le quatrième prix franco-allemand des droits de l’Homme « Antonio Nariño », au diocèse de Tumaco pour son travail de mémoire sur le conflit interne secouant le pays.

Présentation

  • Ambassadeur de France en Colombie : Jean-Marc Laforêt (octobre 2013)
  • Ambassadeur de Colombie en France : Federico Rengifo Vélez (novembre 2013)


Relations politiques

Les relations entre la France et la Colombie s’inscrivent dans une dynamique de renforcement. Les contacts de haut niveau sont réguliers. Quelques mois après son investiture, le Président Santos s’est rendu à Paris en janvier 2011. Le président Hollande a rencontré son homologue colombien en marge du G20, à Los Cabos en juin 2012, tout comme le Premier ministre Jean-Marc Ayrault lors du Sommet UE-CELAC de Santiago en janvier 2013. Les entretiens bilatéraux entre membres de gouvernement sont réguliers. Le ministre Laurent Fabius s’est rendu en Colombie en février 2013, de même que la ministre des sports, Mme Valérie Fourneyron, en décembre 2013.


Relations économiques

Les échanges globaux entre la France et la Colombie ont enregistré une progression continue, passant de 490 M€ en 2004 à 1,582 Md€ en 2013 (+10% par rapport à 2012).

En 2013, les exportations françaises à destination de la Colombie ont atteint 1,054 Md€ contre 844 M€ 2012, soit une hausse de +24,9%. Dans le même temps, les importations françaises en provenance de Colombie ont baissé : 528 M€ contre 586 M€ en 2012 (-9,8%).

L’excédent commercial de la France (5e excédent de la zone Amérique latine derrière le Brésil, le Mexique, le Panama et l’Argentine) a donc plus que doublé entre 2012 et 2013 (de 258 M€ à 525 M€, +103%), tiré par le dynamisme des exportations de matériel aéronautique dans un contexte de reflux des exportations colombiennes sur la même période.

Nos exportations sont principalement tirées par les exportations de matériel de transport - aéronefs pour un montant de 652 M€, représentant 61% du total exporté et enregistrant une hausse de +49% par rapport à 2012 (438 M€). Cette forte augmentation s’explique par un calendrier plus fourni de livraisons d’avions Airbus en exécution des importants contrats signés avec la compagnie aérienne Avianca. Les premières livraisons du nouveau contrat ATR d’Avianca y ont également contribué. Pour l’année 2014, le dynamisme des exportations aéronautiques françaises devrait se confirmer avec la livraison programmée plusieurs appareils.

Les exportations de biens de consommation sont restées stables (autour de 245 M€ enregistrant une légère hausse de +1,2% par rapport à 2012) avec un comportement très variable en fonction du produit concerné. Les exportations agroalimentaires augmentent de 20,4 M€ en 2012 à 22,6 M€ en 2013 (+10%) grâce aux préparations et conserves à base de poissons et produits de la pêche (7,3 M€ soit une progression de +51%) et dans une moindre mesure aux vins (3,4 M€ représentant une hausse de 1,6%), conséquence directe de l’entrée en vigueur de l’accord commercial avec l’Union européenne et du démantèlement immédiat des droits de douane sur ces produits à partir du 1er août 2013.

Avec une participation aux exportations totales de 2,4% (contre 2,9% en 2012), la France se situe en 2013 au 8e rang des fournisseurs de la Colombie et en 2e position parmi les membres de l’Union européenne, après l’Allemagne (3,7% de participation en 2013).

Les importations françaises venant de Colombie sont passée de 586 M€ (CIF 2012) à 528 M€ (CIF 2013) enregistrant un repli significatif (-9,8%). Elles restent concentrées (à 70 %) sur les hydrocarbures (365 M€ en 2013, -12,6% par rapport à 2012, composés de houille, 244,5M€, -24,9 %, et de pétrole brut, 121 M€, +31,1 %).

Le reste des importations est constitué de produits agricoles, sylvicoles, de la pêche, de l’aquaculture- café et fruits exotiques principalement (passées de 76,6 à 80,3M M€ (CIF), +4,7%), de produits des industries agroalimentaires à hauteur de 16,7 M€ (en repli par rapport à 2012, -9,6%), de produits industriels (58,5 M€ représentant un léger reflux par rapport à 2013, -2%).

L’ouverture d’une agence de l’Agence française de développement (AFD) à Bogota à la fin de l’année 2009, avec un mandat de croissance verte et solidaire, témoigne de cet intérêt croissant pour la Colombie.
(http://www.afd.fr/home/pays/ameriqu…)

En termes d’IDE, la France se situe parmi les cinq premiers investisseurs en Colombie avec plus de 120 filiales françaises présentes dans le pays. La France est également le premier employeur étranger en Colombie (plus de 80 000 emplois directs).


Coopération culturelle, scientifique et technique

La Colombie entretient avec la France des relations anciennes et très vivantes, en particulier dans le domaine de la recherche et de la mobilité étudiante. La France est le 3e pays de destination des étudiants colombiens après les États-Unis et l’Espagne avec près de 3000 étudiants inscrits dans les institutions d’enseignement supérieur en 2011-2012.

La Colombie est aussi le 2e pays d’Amérique latine le plus représenté en France, derrière le Brésil. De nombreuses conventions universitaires et la signature en 2011 d’une convention de reconnaissance mutuelle des diplômes favorisent la mobilité étudiante et les rapprochements dans le domaine de la recherche scientifique. Avec plus de 26.000 élèves en 2012 et un réseau de 12 établissements, l’Alliance Française de Colombie occupe une des premières places mondiales.

Dans le domaine culturel, la Colombie est régulièrement à l’honneur de plusieurs festivals cinématographiques consacrés à l’Amérique latine, à Biarritz, à Nantes et à Amiens. Le lancement d’une saison culturelle croisée doit venir illustrer en 2017 la densité de cette relation culturelle.

Sur le plan institutionnel, notre coopération technique en matière de lutte contre le trafic de drogue est importante, notamment au travers du ministère de l’intérieur et du CIFAD (Centre interministériel de formation anti-drogue).

Dans le cadre du processus de sortie de crise, la coopération française s’attache à appuyer la mise en œuvre de la loi sur la réparation due aux victimes et sur la restitution des terres et travaille en particulier avec la Mission d’appui au processus de paix (MAPP) et le Centre national pour la mémoire historique. La France soutient également les programmes du HCR (Haut-Commissariat pour les Réfugiés) en Colombie. Parmi les nombreuses thématiques des droits de l’homme, deux d’entre elles (aide aux populations déplacées et lutte contre les mines antipersonnel) font l’objet d’un suivi attentif.

Un prix franco-allemand des droits de l’homme « Antonio Nariño » a été créé en 2011. Pour la troisième année consécutive, les lauréats, membres d’ONG militant en faveur des droits de l’Homme et de la justice due aux victimes du conflit, ont été reçus en 2013 en France et en Allemagne.

Le FFEM (Fonds Français pour l’Environnement Mondial) développe une coopération en matière d’écotourisme, d’artisanat et de mise en place de crédits carbone.


Mise à jour : 03.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014