Accès rapide :

Présentation

Présentation

Données générales

Nom officiel : Québec
Nature du régime : province canadienne. Élisabeth II, reine du Canada, est représentée par un Lieutenant gouverneur : M. Pierre Duchesne (depuis juin 2007). Le Québec a un système parlementaire monocaméral.
Premier ministre : Philippe Couillard.


Données géographiques
(Institut de la statistique du Québec : http://www.stat.gouv.qc.ca/default.html)

Superficie : 1 667 712 km² (2,5 fois la France), dont 200 099 km² de lacs et rivières.
Capitale : Québec
Villes principales (2012) : Montréal (1,7 millions), Québec (522 000), Laval (409 000), Gatineau (266 500), Longueuil (238 000), Sherbrooke (161 300), Saguenay (143 000).
Langue officielle : le français est la seule langue officielle depuis 1974 (loi 22).
Langues courantes (2011) : français (78,1 %), anglais (7,7 %).
Monnaie : dollar canadien (1 CAD = 0,65 € au 16 mars 2014)
Fête nationale : 24 juin (Saint-Jean-Baptiste).


Données démographiques

Population : 8 155 334 hab. au 1er mars 2014 (23,6% de la population canadienne).
Densité : 5 hab./km².
Croissance démographique (2011) : 0,91%.
Espérance de vie (2012) : 79,6 ans (H), 83,6 ans (F).
Taux d’alphabétisation : 99%.
Religions (2011) : chrétiens 82% (dont catholiques 75%, protestants 4,1%, orthodoxes 1,7%) ; musulmans 3,1% ; juifs 1,1%. Sans religion : 12,1%.


Données économiques
(Institut de la Statistique du Québec : http://www.stat.gouv.qc.ca/princ_in…)

PIB réel (2012) : 332 Md CAD (19,7% du PIB canadien).
PIB par habitant (2013) : 40 615CAD (10e sur 13 provinces et territoires).

Taux de croissance (2013) : 0,9 %. Prévision 2014 : 1,8%
Taux de chômage (2013) : 7,6 %.
Taux d’inflation (2013) : 0,8 %.
Balance commerciale (2013) : -22,2 Md CAD.

Principaux clients (2013) : États-Unis, Chine, France, Allemagne, Pays-Bas.
Principaux fournisseurs (2013) : États-Unis, Chine, Allemagne, Mexique, Royaume-Uni.

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

  • primaire 2,8%,
  • secondaire 18,5%,
  • tertiaire 74,7%.

Exportations de la France vers le Québec (2012) : 1,7 Md € (10e fournisseur du Québec).
Importations françaises du Québec (2012) : 920 M € (5e client du Québec).
http://www.tresor.economie.gouv.fr/…


Relations France-Québec

Consulats de France : Consulat général à Québec (M. Nicolas Chibaeff), Consulat général à Montréal (M. Bruno Clerc).
Délégué général du Québec à Paris : M. Michel Robitaille (depuis le 4 octobre 2010).
Communauté française au Québec (2012) : 61 000 inscrits, environ 100 000 personnes au total.
Établissements français : Collège Stanislas à Montréal et Québec, Collège Marie-de-France à Montréal.

Lien utile : http://www.mfe.org/index.php/Annuai…)/CANADA


Politique intérieure

Généralités

Depuis 1968, le Québec a un parlement monocaméral. À cette différence près, son fonctionnement est similaire au système fédéral canadien, ou au système britannique. Les 125 députés de l’Assemblée nationale du Québec sont élus pour un maximum de 5 ans au cours d’un scrutin uninominal majoritaire à un tour. Le Premier ministre, formellement nommé par le Lieutenant-gouverneur, est le chef du parti qui a obtenu le plus de sièges. Le Premier ministre dirige un gouvernement dont les membres sont choisis parmi les députés.

Les Québécois se considèrent dans leur très grande majorité comme une nation distincte. En 2006, la Chambre des communes canadienne a officiellement reconnu que les Québécois formaient « une nation au sein d’un Canada uni ». Une partie de la population (35 à 45 %, selon les sondages et les périodes) souhaite que le Québec devienne un État souverain qui conserverait des liens avec le Canada.

Les questions liées à la langue, à l’immigration, au multiculturalisme et aux « accommodements raisonnables » (place des religions dans la société) ont, jusqu’à présent, occupé une place importante dans le débat public, les Québécois étant sensibles à la préservation de leur identité dans une Amérique du Nord massivement anglophone, mais les questions économiques et les conséquences du vieillissement démographique (notamment sur le système de santé publique) les préoccupent aujourd’hui tout autant.


Derniers développements

Les élections générales anticipées du 7 avril 2014 ont donné la victoire au Parti Libéral du Québec, après dix-huit mois de gouvernement minoritaire de Mme Pauline Marois (Parti Québécois). M. Philippe Couillard est le Premier Ministre.

Quatre formations siègent à l’Assemblée nationale :

  • Parti Libéral du Québec (PLQ), fédéraliste, de M. Philippe Couillard (70 députés) ;
  • Parti Québécois (PQ), souverainiste, (30 députés) ;
  • Coalition Avenir Québec (CAQ), de centre-droit et à tendance nationaliste, de M. François Legault (22 députés) ;
  • Québec Solidaire, gauche souverainiste, dirigé par Mme Françoise David (3 députés).

En 2013, le gouvernement de Mme Pauline Marois n’a pu, du fait de sa situation minoritaire et de la nécessité de parvenir à des compromis avec les partis d’opposition, mettre en œuvre l’ensemble de son programme. Le Québec a souffert d’une situation économique morose (taux de croissance faible) qui avait obligé le gouvernement de Mme Marois à repousser l’revoir ses objectifs de rétablissement de l’équilibre budgétaire initialement prévu pour 2014.

Le dernier semestre de l’année 2013 a été particulièrement marqué par des débats sur les questions liées à la langue, au multiculturalisme et aux « accommodements raisonnables » (place des religions dans la société), avec un projet de « charte de la laïcité » qui n’a pas été adopté du fait des élections anticipées du 7 avril 2014.


Situation économique

Le Québec est, après l’Ontario, la deuxième économie du Canada, avec un PIB de l’ordre de 305 Md CAD (232 Md €), soit 20 % du PIB canadien.

L’économie québécoise a longtemps été fondée sur l’exploitation des ressources naturelles : bois, amiante (1er producteur mondial), magnésium (2e), aluminium (4e). Depuis 2011, le Québec met l’accent sur le développement économique des régions situées au nord du 49e parallèle (fer, hydroélectricité, etc.).

Depuis la Révolution Tranquille, le Québec s’est également tourné vers les hautes technologies, ainsi que vers les services. Montréal est devenu le 3e pôle mondial de production aéronautique, après Seattle et Toulouse, grâce à ses entreprises de pointe (Bombardier, Bell Helicopter, Pratt & Whitney, CAE). Dans le domaine des biotechnologies, le Québec est leader au Canada, et 3e en Amérique du Nord après la Californie et le Massachusetts. Le Québec est aussi l’un des principaux producteurs d’hydroélectricité au monde.

Affecté de manière modérée par la crise économique mondiale, le Québec est confronté au vieillissement de son secteur industriel et au poids de ses dépenses publiques et sociales. Son taux de croissance actuel est d’environ 1%, un chiffre supérieur à la plupart des pays européens, mais nettement inférieur à la moyenne canadienne. La province demeure bénéficiaire nette du système fédéral de péréquation entre les provinces.


Politique extérieure

L’action du Québec à l’étranger répond à un double objectif : renforcer la spécificité politique de la province au sein du Canada, et étendre l’ouverture du Québec à l’international. En 2012, le Québec entretient 26 représentations bilatérales à l’étranger, dont 7 délégations générales (Paris, New York, Londres, Bruxelles, Munich, Mexico, Tokyo).

Le Québec s’affirme comme un ardent défenseur de la Francophonie et de la diversité culturelle. Doté du statut de gouvernement participant au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie, il en est le troisième contributeur. La ville de Québec a accueilli le 12e sommet de la Francophonie, en octobre 2008, et le premier Forum mondial de la langue française, en juillet 2012. Le Québec dispose également d’un représentant permanent au sein de la délégation canadienne à l’UNESCO.


Mise à jour : 29.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014