Accès rapide :

Présentation

Image pop - BRUNEI.gif

Relations politiques

La France est un des trois pays européens avec l’Allemagne et le Royaume-Uni à disposer d’une ambassade à Bandar Seri Begawan. Le Brunei a ouvert une représentation diplomatique à Paris en juillet 1989, avec un ambassadeur résident depuis septembre 1991.

Le sultan a effectué une visite d’Etat en France en décembre 1996, puis plusieurs visites de travail à Paris, et une visite officielle en juin 2008. Il s’est également entretenu avec le président de la République en octobre 2008 lors du sommet de l’ASEM à Pékin, dont la France et le Brunei étaient coordinateurs, ainsi qu’en novembre 2012, à Vientiane.

Voir le site de l’ambassade de France


Visites

Les relations bilatérales ont également été marquées, en juin 2006, par la visite de travail en France du prince héritier, S.A.R. Billah Bolkiah, qui s’est entretenu avec le président de la République.


Relations économiques

Nos échanges avec le Brunei sont modestes, principalement en raison de l’étroitesse du marché. Globalement, le commerce franco-brunéien est plutôt stable sur la décennie passée. Ils représentent environ 12 millions d’euros, avec un excédent pour la France de 9,3 millions d’euros.

Les exportations françaises sont cependant inexactement reflétées dans les statistiques douanières, car la plupart de nos entreprises n’exportent pas directement à partir de la France, mais à travers des relais régionaux situés en Malaisie, en Thaïlande et surtout à Singapour (qui figure avec 20% au premier rang des fournisseurs du sultanat, mais dont les ventes sont largement des réexportations).

Au total, une douzaine d’entreprises françaises sont implantées au Brunéi (notamment SDV et Saint-Gobain). Total, qui emploie plus de la moitié des expatriés répertoriés, est de loin le premier investisseur français présent dans le pays.

Dans le secteur énergétique et parapétrolier, les groupes Schneider et Alstom et les fournisseurs de l’exploration et de la production d’hydrocarbures (Spie-Batignolles, Schlumberger) sont également très présents.

Dans le domaine bancaire, BNP-Paribas possède une participation de 15% dans la Banque Baiduri (où des membres de la famille royale sont majoritaires), et est impliqué dans la direction de la banque, avec la présence d’un de ses cadres au poste de Directeur général. L’agence Amundi, filiale conjointe de la Société générale et du Crédit Agricole, est présente sur le marché offshore.

Air France Industries assure l’entretien des Boeing 777 de la Royal Brunei Airlines.

Enfin, Michelin détient 20% du marché brunéien des pneumatiques sans que ces articles apparaissent dans le commerce franco-brunéien. Il faut signaler également la présence, parmi les biens de consommation courante, de L’Oréal pour les cosmétiques, de SEB dans les articles de cuisine et le petit électroménager, de Danone dans l’alimentation infantile et les eaux minérales.

Les constructeurs français couvrent 2 à 3% du marché automobile. Dans le secteur du luxe, la joaillerie Korloff dispose d’un point de vente, mais les Brunéiens riches préfèrent acheter en Europe ou à Singapour les produits de LVMH ou d’Hermès.

La "French Bruneian Business Association" (www.fbbabrunei.com), fondée en 2000, compte une centaine de membres.

Voir aussi : http://www.tresor.economie.gouv.fr/…


Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre coopération culturelle s’appuie sur l’Alliance française du Brunei, créée en 1986. Outre les cours de langue (elle accueillait environ 74 élèves en 2013), son action s’est développée ces dernières années vers l’organisation de manifestations culturelles, en liaison étroite avec l’ambassade (qui ne dispose pas d’autre instrument de rayonnement et d’influence).

L’enseignement du français a été introduit à l’université fin 2001. Le nombre d’apprenants de français tous niveaux confondus (secondaire, supérieur et Alliance française) dépasse désormais le millier.

La muséographie constitue également un domaine important. Le mécénat de Total a permis la fouille archéologique d’une jonque chinoise du XVe siècle coulée au large du Brunei. Après une exposition organisée sur place, le sultan a inauguré l’exposition « La mémoire engloutie du Brunei », qui s’est tenue à Paris de septembre 2001 à janvier 2002, à la Conciergerie. Il s’agissait de la plus importante manifestation jamais organisée pour faire connaître le sultanat au public occidental.

Des coopérations se sont développées entre l’université du Brunei Darussalam (UBD) et différentes universités françaises (La Rochelle et Montpellier I, notamment) pour favoriser les échanges d’étudiants et de chercheurs dans le domaine de la gestion des ressources marines, de la cartographie, de la médecine et de la pharmacie.

Trois accords de coopération ont été signés lors de la visite en France du ministre de l’Education brunéien en décembre 2008, en particulier entre l’UBD d’une part et le musée national d’histoire naturelle et l’université de Montpellier I d’autre part.

Voir le site de l’ambassade de France et celui de l’Alliance Française


Mise à jour : 18.02.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014