Accès rapide :

Mongolie

Les échanges commerciaux entre la France et la Mongolie en 2013

Le stock d’IDE en Mongolie n’a cessé de croître depuis 2000 pour atteindre 13,1 Mds USD en 2012 et se concentre essentiellement dans le secteur minier. La France est le 5e pays investisseur de l’Union européenne en Mongolie avec 48 MUSD d’IDE en stock en 2012, selon la CNUCED.
114e marché à l’exportation de la France et 129e fournisseur en 2013, la Mongolie est actuellement un partenaire commercial modeste de notre pays. La France occupe néanmoins une position respectable dans le commerce extérieur mongol, en se plaçant au 13e rang des fournisseurs (3e pays européen derrière l’Allemagne, 0,9% de part de marché, et derrière la Pologne qui passe devant la France en 2013) et au 10e rang des clients en 2013. En raison du développement rapide de l’économie mongole, les échanges commerciaux bilatéraux ont connu une progression soutenue. En l’espace de dix ans (2003-2013), le commerce franco-mongol a été multiplié par quatre, passant de 8,3 M€ à 34,8 M€.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (128.6 ko).

Le commerce extérieur de la Mongolie en 2013

Les échanges commerciaux de la Mongolie s’élèvent à 10,62 Mds USD en 2013, soit une multiplication par 4,7 depuis 2005, mais ceux-ci ont connu une diminution pour la deuxième année consécutive (-4,4% par rapport à 2012). Le recul des exportations (-2,6%) et des importations (-6%) est principalement dû à la baisse de la demande externe et des cours des matières premières (charbon, cuivre et or), au tarissement des flux d’IDE, ainsi qu’au ralentissement relatif de l’économie mongole (taux de croissance de 17,5% en 2011, contre 11,7 en 2013). La balance commerciale reste déficitaire depuis 2007 et enregistre un déficit de 2,082 Mds USD en 2013. Le poids du commerce extérieur rapporté au PIB est de 92,3%, ce qui montre que la Mongolie dépend encore fortement du commerce extérieur avec ses deux principaux partenaires, la Chine et la Russie, qui captent à eux seuls 70% des échanges. Les produits miniers restent prépondérants avec 88% du total exporté, tandis que la facture pétrolière représente 22% du total importé.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (181.7 ko).


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014