Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

La Barbade est une île relativement plate, se relevant doucement dans la région centrale montagneuse, le point le plus élevé est le mont Hillaby à 336 m. L’île est située sur une position légèrement excentrée dans l’océan Atlantique comparée aux autres îles des Caraïbes. Elle n’est pas volcanique.

Le climat est tropical, avec une saison des pluies à partir de juin jusqu’à octobre. La Barbade est rarement frappée par les ouragans ; ils passent généralement plus au nord. Le dernier épisode véritablement destructeur (35 morts) remonte à 1955. Le décalage horaire est de 6h en été et de 5 h en hiver, par rapport à la France.


Histoire

Alors qu’ils commençaient à explorer le Brésil, les Portugais se sont installés sur l’île et la nommèrent Los Barbados (« les barbus ») en référence aux longues racines aériennes de certains ficus. La Barbade pourrait avoir été habitée dès le XVIIe siècle avant J-C, mais les Anglais la trouvèrent inhabitée lors de sa colonisation en 1625. La canne à sucre domina la croissance économique de l’île, qui resta leader de l’industrie sucrière jusqu’en 1720. De 1800 à 1885, la Barbade fut le siège du gouvernement des colonies britanniques des Îles du Vent.

En 1834, l’Emancipation Act permit aux esclaves de devenir libres, mais la minorité constituée par les planteurs resta au pouvoir, tirant profit d’une situation qui excluait de la vie politique 70% de la population. En 1961, Errol Barrow, connu comme le « père de la nation », accéda au pouvoir et prépara l’indépendance de l’île qui fut proclamée en novembre 1966, dans le cadre du Commonwealth.


Mise à jour : 10.07.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014