Accès rapide :

Présentation

Les visites bilatérales

Les Bahreïniens se tournent aujourd’hui de plus en plus vers la France dans une logique de diversification des partenariats.

Le Président de la République, accompagné des ministres des affaires étrangères et de la défense, s’est rendu à Manama, en visite officielle, le 11 février 2009.

Le Roi du Bahreïn, Cheikh Hamad bin Issa Al-Khalifa, accompagné des Présidents des deux chambres du Parlement et de plusieurs ministres, est venu en visite officielle le 23 juillet 2012 en France. Il a été reçu par le Président de la République tandis que le Ministre a reçu son homologue bahreinien dans un second temps. Les bases d’un « Haut comité de coordination », instance d’approfondissement de la relation bilatérale, ont été posées à cette occasion.


La relation économique bilatérale

En 2012, le volume de nos échanges a dépassé pour la première fois le milliard d’euros (1,029 milliard) et affiche un solde en notre faveur de 184 millions d’euros, en augmentation d’environ 30% par rapport à l’année 2011. L’augmentation globale de nos échanges a aussi bien porté sur nos exportations (606 millions d’euros, soit +160 %) que sur nos importations (422 millions d’euros, soit + 362%).

Ces résultats sont largement conjoncturels (livraison d’Airbus), mais ils traduisent une évolution positive. Après une année 2011 pénalisée par les événements de février, la situation économique du royaume s’est quelque peu éclaircie en 2012 (croissance en volume du PIB comprise entre 2 et 2,5%). Dans ce contexte de normalisation progressive des activités économiques, de grands projets d’infrastructures ont été relancés (logement, santé en particulier) sur lesquels nos entreprises se sont positionnées.

Dans le secteur des biens de consommation, les activités de détail sont en progression sensible, en partie tirées par une augmentation du nombre de touristes principalement saoudiens. Les produits français très prisés (agroalimentaire, luxe, confection, électroménager, arts de la table), devraient en bénéficier.


La coopération culturelle, scientifique et technique

Peu développée jusqu’à présent, notre coopération culturelle avec le Bahreïn offre des opportunités, tout particulièrement dans les domaines universitaires et patrimoniaux.

Une trentaine d’étudiants étaient inscrits dans les universités françaises au cours de l’année universitaire 2011-2012, plaçant ainsi la France au dixième rang des pays d’accueil (après le Royaume-Uni, la Jordanie et les Etats-Unis en particulier). En outre, un accord passé entre l’Arabian Gulf University et l’ESSEC a permis la création en décembre 2011 de la French Arabian Business School, qui propose, depuis octobre 2012, un MBA.

De surcroît, la langue française est en cours de réintroduction progressive dans l’enseignement public bahreïnien. Cantonné jusque-là aux deux dernières années du secondaire dans quelques établissements publics et privés, le français sera dorénavant enseigné partout dès la sixième et jusqu’au baccalauréat, qui plus est avec un statut obligatoire.

Au plan culturel, notre ambassade à Manama est un acteur de premier plan du « Printemps de la culture », manifestation de prestige organisée depuis plusieurs années par le ministère de l’information bahreïnien. Le volontarisme et la francophilie de la ministre de la culture, Cheikha Mai, contribuent à promouvoir l’expertise française, en particulier dans les domaines artistique, muséographique, patrimonial et urbanistique.


La coopération militaire


Elle a connu un coup d’arrêt à la suite des événements du printemps 2011 et s’articule aujourd’hui autour d’escales navales régulières et d’actions de formation au profit de la Garde Royale.

Par ailleurs, un exercice aérien bilatéral entre F16 bahreïniens et Rafale des Forces françaises aux Emirats arabes unis (FFEAU) s’est déroulé du 13 au 23 janvier 2013.

Enfin, un officier supérieur bahreïnien devrait suivre une scolarité à l’Ecole de guerre en 2013 / 2014 tandis que deux autres devraient participer à la neuvième session internationale « Asie / Moyen-Orient » de l’IHEDN du 24 au 31 octobre 2013.


Mise à jour : 24.09.13


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014