Accès rapide :

Géographie (Source : MFE)

- Décalage horaire (par rapport à Paris) :

pas de décalage horaire été comme hiver.

1) Situation

a) Présentation générale

Située au cœur de l’Europe, l’Autriche possède des frontières communes avec huit pays (Allemagne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Slovénie, Italie, Suisse et Liechtenstein). C’est de fait un espace de transit entre les grands centres économiques et culturels de l’Europe auxquels elle est reliée par son réseau routier et ferroviaire ainsi que par le Danube, rattaché aujourd’hui au Rhin par le canal de l’Europe.

Les trois-quarts du territoire national (83 849 km²) sont recouverts de montagnes (Préalpes de Bavière, de Salzbourg, les Alpes de Carinthie, de Styrie, des Tauern et du Tyrol). Les régions subalpines se limitent à quelques plaines étroites et au bassin du Danube. On observe une zone très élevée, les Hohe Tauern, qui culminent au Grossglockner (3 797 m) et dont l’altitude décroît vers l’est.

Le Danube traverse le pays sur une longueur de 350 km et sa vallée sépare les Alpes du massif de Bohême constitué par une succession de bassins (Linz).

Les Alpes autrichiennes sont percées par des cols dont les plus importants sont le col de Brenner et celui de Semmering.

b) Liaisons avec la France

1 300 km environ séparent Vienne de Paris.

Par avion, des vols quotidiens aller et retour sont assurés par Air France, Austrian Airlines et Lauda Air à partir de Vienne vers Paris, Mulhouse/Bâle, Lyon, Nice, Strasbourg, Genève, Luxembourg. Des correspondances via Paris en direction de Bordeaux, Marseille et Toulouse existent (voir http://www.viennaairport.com).

Skyeurope assure 10 liaisons hebdomadaire de Bratislava (à 60 km de Vienne) avec Paris. Une navette assure le transfert avec Vienne, son coût est de 10 €.

Les horaires des vols peuvent être consultés sur Minitel par le 36.15, code d’accès HORAV et sur Internet www.adp.fr

Par chemin de fer, le voyage dure environ treize heures. Il y a quatre trains directs par jour (voir http://www.oebb.at).

Des liaisons régulières sont assurées, par bus Eurolines, vers de nombreuses villes françaises (voir http://www.eurolines.at).

2) Population

L’Autriche a une population de 8 150 835 habitants. La densité de population est de 96 habitants au km², ce qui est un taux moyen pour l’Europe mais élevé pour un pays de montagnes.

Elle est urbanisée à 66% et quasiment le tiers vit dans les métropoles que sont Vienne, Graz, Linz, Salzbourg et Innsbruck. Entre 1990 et 2001, l’espérance de vie a progressé de quatre ans, passant de 73 à 78 années.

La population autrichienne est essentiellement germanophone. Par le passé, le pays était un creuset ethnique : aux populations rhéto-illyriennes sont venues s’ajouter les peuples germaniques ; puis, du temps des Habsbourg, les peuples intégrés à l’empire : Croates, Magyars, Slovènes, Tchèques ainsi qu’un petit nombre d’Italiens, de Serbes et de Roumains.

Après la seconde guerre mondiale, un afflux de réfugiés allemands venus d’Europe centrale et de l’est a permis au pays de voir sa démographie renforcée par un mouvement de migration soutenu.

Démographie de l’Autriche
AUTRICHE
Population (en millions) (rec. 2001) 8,032
Densité (habitants au km²) 96
Accroissement naturel de la population 0,25
Indice de fécondité 1,4
Espérance de vie (en années) 78
Urbanisation (en %) 66

3) Climat

C’est un pays soumis à des influences climatiques diverses : au nord un climat continental, dans les hauts massifs de l’ouest, un climat alpin avec de très grands écarts de température et des chutes de neige abondantes. L’est qui appartient déjà à la plaine hongroise, a un climat caractérisé par un printemps court et un automne sec et beau.

De plus, le climat varie en fonction de l’altitude. Les régions de montagne bénéficient partiellement des effets modérateurs des vents atlantiques : la pluviométrie y est partout supérieure à 500 mm par an ; elle diminue d’ouest en est au fur et à mesure que le climat se fait continental (de plus de 2000 mm par an dans les Alpes bavaroises, on passe à 800 mm dans le bassin de Vienne).

En hiver, l’air froid stagne et s’accumule dans les vallées. Les températures moyennes annuelles du pays varient d’environ 6,7° à 8,9°c suivant les régions.

Les précipitations moyennes annuelles se situent entre 1016 et 1270 mm.


Températures moyennes selon les saisons :

en hiver : - 2°
au printemps : + 10°
en été : + 22°
en automne : + 12°

Les écarts de température sont très brusques (variations de plus de 10° en l’espace de quelques heures), les sautes de pression également.

La pluviométrie mensuelle moyenne sur l’année est de 56 mm ; la minimale de 40 mm en janvier ; maximale de 83 mm en juillet.

L’enneigement s’étend sur 150 à 200 jours par an.

4) Villes principales

a) Vienne

La capitale compte 1.560.000 habitants et abrite une université. Il s’agit aussi du principal centre administratif, culturel et commercial du pays. On y trouve de nombreux édifices baroques ainsi que des musées d’un grand intérêt, notamment le Kunsthistorisches Museum et l’Albertina.

Vienne était la résidence des Empereurs du Saint-Empire. La ville fut assiégée par les Turcs (1529, 1683). A son apogée, au XIXème siècle, elle fut la première ville germanique.

De plus, Vienne est un important port fluvial à mi-distance entre l’Allemagne et la mer Noire. Les autoroutes qui la bordent assurent une liaison entre l’Allemagne et l’Adriatique dans le sens nord-sud, et entre l’Italie et les Balkans dans le sens ouest-est. En plus de cette fonction de nœud de communication, Vienne est le premier centre industriel du pays et contribue à hauteur de 20% de la production autrichienne. La production viennoise est surtout tournée vers l’agro-alimentaire, l’appareillage électrique, les produits chimiques, les biens d’équipement.

Depuis les années 60, en raison de la neutralité de l’Autriche, Vienne accueille de nombreuses réunions ou conférences internationales dans les domaines politiques et économiques. L’ONU-City, complexe achevé en 1979, est le siège de plusieurs organisations internationales telles que l’Agence internationale de l’énergie atomique, l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole.

b) Graz

Capitale de la Styrie, elle est arrosée par la Mur et bordée sur trois côtés par les Alpes.

Elle produit de l’acier, des équipements ferroviaires, des constructions mécaniques, des véhicules automobiles. Elle est également le centre d’un important commerce de vin, de fruits et de céréales.

De nombreux monuments peuvent y être visités : château du XIème siècle, une église du XIIIème et la cathédrale gothique Saint-Aegidius. On y trouve aussi une importante université (l’astronome Kepler y étudia). La population est estimée à 227 000 habitants.

c) Innsbruck

Au croisement de deux grandes routes commerciales alpines : le col d’Arlberg et le col du Brenner, reliant l’Autriche à l’Italie, la ville d’Innsbruck est un important centre commercial et une station de ski de réputation internationale.

Capitale du Tyrol depuis 1420, il est possible d’y visiter de nombreux monuments historiques. La population est estimée à 114 000 habitants.

d) Autres villes

Linz est la capitale de la Haute-Autriche. Située sur le Danube, elle compte 186 000 habitants. La sidérurgie, les raffineries et le pétrole sont les activités prépondérantes.

Capitale du "Land" éponyme, la ville de Salzbourg (145 000 habitants) est établie, sur la Salzach, au pied des Préalpes. Connue des Romains, habitée par les Celtes et les Germains, Salzbourg fut détruite en 476 et reconstruite entre 696 et 1792 par les princes archevêques. Cette ville d’art, célèbre pour ses festivals annuels de musique (Mozart - en janvier et en août), compte de nombreux monuments prestigieux.

Mise à jour : 20.12.13


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014