Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

Avec 4 989 km de côtes et 2 766 890 km² de surface, l’Argentine est le 4e plus grand pays du continent américain après le Canada, les États-Unis, et le Brésil, et le 8e du monde. Le territoire se divise en quatre zones distinctes : les plaines fertiles de la Pampa au centre du pays, la Patagonie au sud (s’étendant sur un tiers du pays jusqu’à la Terre de Feu), les plaines sèches du Gran Chaco au nord et enfin la région très élevée de la Cordillère des Andes à l’ouest, le long de la frontière avec le Chili. Dans cette région se dresse le mont Aconcagua (6 960m), point culminant du continent. Le pays est traversé par de grands fleuves, dont le Paraná et l’Uruguay, qui se jettent dans l’Océan Atlantique en formant l’estuaire du río de la Plata.

Histoire

L’Argentine fut découverte en 1516 par l’Espagnol Díaz de Solís puis colonisée par l’Espagne entre les XVIe et XVIIe siècles. Son indépendance, déclarée le 25 mai 1810, ne fut acquise que le 9 juillet 1816 à San Miguel de Tucumán, après plusieurs années de guerre menée notamment par les généraux José de San Martín, Manuel Belgrano et Martin Miguel de Güemes pour s’affranchir totalement de l’emprise espagnole. Jusque dans les années 1950 où elle atteignit son apogée économique, l’Argentine était l’un des pays les plus riches du monde. Son PIB par habitant la positionnait alors au douzième rang mondial, juste devant la France.

La seconde moitié du XXe siècle fut marquée par la figure du général Juan Perón, Président de la Nation argentine entre 1946 et 1955 et entre 1973 et 1974, une très forte instabilité politique et de nombreux coups d’Etat. Au terme de près de huit années de dictature militaire (1976-1983), l’élection de Raúl Alfonsin à la Présidence de la République en 1983 a marqué le retour à la démocratie. Le double mandat de M. Carlos Menem, dans les années 1990, a été caractérisé par la libéralisation de l’économie et d’importantes privatisations. Nestor Kirchner a accédé à la présidence en 2003 au sortir de la grave crise de 2001 et sa femme Cristina Kirchner lui a succédé en 2007 avant d’être réélue en octobre 2011.

Mise à jour : 22.09.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014