Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

Décalage horaire (par rapport à Paris)

  • en été : 1 heure de moins.
  • en hiver : Pas de décalage horaire.


Situation

Présentation générale

Pays sud méditerranéen situé au nord-ouest du continent africain et au centre du Maghreb, l’Algérie est le premier pays d’Afrique en termes de superficie avec un territoire de 2.381.741 km2 (dont 3% de terres cultivables et 85% de désert).

Bordée au nord par la Méditerranée avec près de 1 200 km de côtes, l’Algérie est enchâssée entre six pays et un territoire : le Maroc et le Sahara Occidental à l’ouest, la Mauritanie, le Mali et le Niger au sud et la Libye et la Tunisie à l’est. Le relief comprend deux grandes chaînes montagneuses, l’Atlas Tellien et l’Atlas Saharien, qui forment les frontières naturelles entre les trois principales régions d’Algérie.

Au nord, au pied de l’Atlas Tellien, se trouvent les plaines côtières. Les hivers y sont doux et les saisons estivales longues et chaudes. Entre les deux chaînes montagneuses se situent les Hauts Plateaux, plaines semi-arides au climat continental. Au sud, le Sahara s’étend sur 2 millions de km2 et constitue l’un des plus grands déserts du monde. Il couvre 85% de la superficie de l’Algérie et est constitué de dunes, d’ergs, d’oasis et de montagnes. On y trouve le point culminant de l’Algérie, le mont Hoggar à 3.000 mètres d’altitude.


Climat

Pays au relief contrasté et d’une vaste superficie, l’Algérie offre une grande variété de climats qui deviennent de plus en plus plus chauds et secs quand on s’éloigne de la mer. La pluviométrie augmente d’ouest en est et se concentre entre septembre et mai. La zone littorale jouit d’un climat méditerranéen avec des hivers doux et une longue période estivale chaude, tempérée par des brises de mer.

L’intérieur du pays bénéficie d’un climat continental alors que dans le sud, le climat est désertique avec de grandes variations diurnes, une extrême sécheresse et parfois des pluies torrentielles. Les températures de la zone côtière oscillent entre 5 et 15°C en hiver et 25 à 35°C en été, alors que dans le sud la température peut atteindre 50°C.


Villes principales

- ALGER
Capitale de l’Algérie, située au nord du pays sur la mer Méditerranée, Alger est également chef-lieu de wilaya. Après Casablanca, elle est par ordre d’importance la deuxième agglomération du Maghreb. Le Grand Alger comprend la périphérie et regroupe 28 communes. Premier port du pays, Alger est un grand centre d’exportation dont l’activité industrielle est essentiellement basée sur les hydrocarbures, la métallurgie et l’agro-alimentaire. Alger abrite également la première université du pays et un aéroport international.

- ORAN
Au nord-ouest du pays, sur la mer Méditerranée,
Oran est le deuxième centre économique du pays, à 423 km d’Alger. Chef-lieu de wilaya, c’est un important centre commercial (deuxième port du pays), industriel, culturel et universitaire. Oran compte 2 millions d’habitans.

- CONSTANTINE
Cette ville est située au nord-est de l’Algérie, à 424 km d’Alger et en léger retrait du littoral méditerranéen. Chef lieu de wilaya, la ville est située en altitude (640 m) sur un étroit plateau rocheux, entouré par le lit du Rhumel avec des gorges atteignant 100 m de profondeur en moyenne. Cette ville de commerce, d’industrie et d’artisanat compte un million d’habitants.

- ANNABA
Important port situé au nord-est de l’Algérie et chef lieu de wilaya, Annaba (anciennement appelée Bône) est la quatrième ville du pays. Centre industriel et commercial, son urbanisation intensive a accompagné une forte croissance démographique depuis plusieurs années. Aujourd’hui, l’agglomération compte près d’un million d’habitants.


Histoire

1250 av.-J.C. - Arrivée des Phéniciens et fondation des comptoirs d’Hippone et Utique

46 av.-J.C. - La Numidie devient province romaine

647 - Arrivée des Arabes dans le Maghreb et avènement de l’Islam

1518 - Régence ottomane

1830-1962 - Colonisation française de l’Algérie

1er novembre 1954 -18 mars 1962 - Guerre d’Algérie

5 juillet 1962 - Proclamation de l’indépendance de l’Algérie

15 septembre 1963 - Election de Ahmed Ben Bella à la Présidence de la République

19 juin 1965 - Ben Bella renversé par le colonel Boumediene (élu Président en 1976)

7 février 1979 - Mort de Boumediene et élection de Chadli Bendjedid (réélu en 1983 et 1988)

1982 - Formation du Front Islamique du Salut (FIS)

26 décembre 1991 - Elections législatives : le FIS obtient au premier tour 188 sièges sur 231

11 janvier 1992 - L’Assemblée nationale est dissoute et les élections annulées

14 janvier 1992 - Après la démission de Chadli, création d’un Haut Comité d’Etat, présidé par Mohammed Boudiaf, assassiné le 29 juin 1992 et remplacé par Ali Kafi

30 janvier 1994 - Liamine Zeroual nommé Chef de l’Etat (élu le 16 novembre 1995).

15 avril 1999 - Abdelaziz Bouteflika élu Président lors d’élections anticipées

16 septembre 1999 - Adoption par référendum de la loi sur la Concorde civile qui prévoit l’amnistie des militants islamistes non impliqués dans des crimes de sang

8 avril 2004 – réélection d’Abdelaziz Bouteflika

9 avril 2009 – réélection d’Abdelaziz Bouteflika

2 février 2011 - levée de l’Etat d’urgence en vigueur depuis 1992


Mise à jour : 03.04.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014