Accès rapide :

Présentation

Présentation

Relations politiques

Depuis 2012 la relation bilatérale a connu un renouveau remarquable.

Au cours de la visite d’Etat Président de la République française en Algérie (19 et 20 décembre 2012), la France et l’Algérie ont fait part de leur détermination à ouvrir « un nouveau chapitre de leurs relations, cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie ».

Dans la déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération, signée à cette occasion, les deux chefs de l’Etat ont affiché leur souhait que soit enfin mis un terme aux conflits mémoriels, trop longtemps alimentés par le passé franco-algérien. Ils ont souhaité donner une « impulsion puissante » aux liens exceptionnellement intenses qui se sont noués dans tous les domaines entre les deux pays.

Un an plus tard, le 16 décembre 2013, le premier « Comité intergouvernemental de haut niveau » s’est réuni à Alger, sous la présidence des deux Premiers ministres, afin de faire méthodiquement le bilan de la relation, un an après la visite de M. François Hollande.

Le rythme biennal de cet exercice impliquant les deux gouvernements a été convenu pour entretenir la dynamique dans toutes ses dimensions et hisser ces relations entre la France et l’Algérie « à un niveau conforme à leur potentiel et aux aspirations de leurs peuples ».


Visites

2014

  • 21 au 25 février : M. Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants
  • 19 au 23 février : M. Nicolas Hulot, envoyé spécial du Président de la République chargé de la protection de la planète
  • 6 février : M. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt
  • 19 janvier : Mme Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

2013

  • 15-17 décembre 2013 : M. Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, à l’occasion du premier CIHN
  • 4 décembre 2013 : M. Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères
  • 26 novembre : M. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt
  • 30 octobre : M. Noureddine Aouam, Sécrétaire général du Ministère des affaires étrangères algérien
  • 2 et 3 octobre : visite de M. Jean-Pierre Raffarin, chargé par le Président de la République du suivi de dossiers économiques
  • 29 et 30 juin : Mme Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique
  • 18 et 19 juin : M. Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale
  • 28 et 29 mai : Mme Nicole Bricq, ministre déléguée au commerce extérieur
  • 6 au 11 mai : visite en Algérien du groupe d’amitié interparlementaire France-Algérie du Sénat
  • 4 au 7 avril : M. Belkacem Sahli, secrétaire d’Etat algérien à la communauté à l’étranger
  • 2 et 3 avril : M. Cherif Rahmani, ministre algérien de l’industrie, de l’investissement et des PME
  • 9 au 15 mars : M. Belkacem Sahli, secrétaire d’Etat algérien à la communauté à l’étranger
  • 10 mars : M. Claude Bartolone, à l’occasion de la grande commission interparlementaire Algérie-France
  • 28 février : M. Rachid Benaïssa, ministre algérien de l’agriculture et du développement rural


2012

  • 19 et 20 décembre : visite d’Etat du président de la République
  • 10 décembre : Mme Khalida Toumi, ministre de la culture
  • 4 novembre : M. Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif
  • 16 octobre : M. Belkacem Sahli, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires Etrangères, chargé de la communauté nationale à l’étranger
  • 14 et 15 octobre : M. Manuel Valls, ministre de l’intérieur
  • 4 octobre : M. Abdelkader Messahel, ministre délégué des affaires étrangères, chargé des affaires maghrébines et africaines
  • 24-25 septembre : Mme Nicole Bricq, ministre déléguée au commerce extérieur
  • 6-7 septembre : Mme Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la francophonie
  • 15 et 16 juillet : M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères
  • 8 au 13 avril : M. Halim Benattallah, secrétaire d’Etat à la communauté à l’étranger
  • 11 mars : Mme Nora Berra, secrétaire d’Etat à la santé
  • 20 février : M. Henri de Raincourt, ministre chargé de la coopération
  • 16 et 17 février : M. Djamel Ould Abbès, ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière
  • 13 février : M. Karim Djoudi, ministre des finances
  • 31 janvier : M. Chérif Rahmani, ministre de l’aménagement du territoire


Relations économiques

Les relations économiques et commerciales franco-algériennes ont progressé de façon continue depuis 1999 et sont aujourd’hui particulièrement denses.

Nos échanges commerciaux ont été multipliés par trois en douze ans, dépassant les 10 Mds € en 2010. En 2013, nos exportations à destination de l’Algérie se sont élevées à 5,9 Mds €, l’Algérie étant le 3ème client de la France hors OCDE après la Chine et la Russie. Nos importations ont enregistré une hausse (+8,1%) à 4,2 Mds€ (3,9 Mds € en 2012), sous l’effet d’une augmentation de nos achats de pétrole brut et de gaz naturel. Ainsi, l’excédent commercial de la France s’est élevé à 1,7 Md € en 2013.

La France a néanmoins perdu sa place de 1er fournisseur de l’Algérie en 2013 (11,4% de part de marché) au profit de la Chine (12,4%). Elle est suivie de l’Italie (10,3%) et de l’Espagne (9,3%). La France est toujours le 4ème client de l’Algérie en 2013, après l’Espagne, l’Italie et la Grande-Bretagne.

La France est le 1er investisseur (hors hydrocarbures) avec une présence très diversifiée. Le stock d’IDE français en Algérie a atteint 1,94 Md € fin 2012. En 2013, environ 450 entreprises et entrepreneurs français étaient implantés en Algérie, employant près de 40.000 salariés (100 000 emplois indirects).

La relance des relations bilatérales depuis la visite du Président de la République en décembre 2012 s’est traduite par des initiatives importantes en matière économique : création du Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA), déclaration conjointe pour un partenariat industriel et productif, mémorandum de coopération financière, convention de coopération dans le secteur agricole et alimentaire notamment).

La visite du Premier Ministre à Alger en décembre 2013, pour la tenue de la 1ère réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), a clôturé une année particulièrement dense pour nos relations économiques bilatérales (nombreuse visites de ministres économiques, Forum de partenariat en mai 2013, nomination d’un haut responsable à la coopération industrielle et technologique, tenue de la 1ère réunion du COMEFA en novembre, Rencontre économique en décembre).

Liens utiles


Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre coopération culturelle, scientifique et technique s’inscrit dans le cadre de la Convention de partenariat signée en décembre 2007 et du Document Cadre de Partenariat (DCP), qui définissent trois grands axes de coopération : le renforcement du capital humain ; le développement économique et durable et le secteur productif ; la bonne gouvernance, l’état de droit, la modernisation du secteur public et le renforcement de la coopération décentralisée.

Ce DCP a été renouvelé pour une période de 5 ans (2013-2017) à l’occasion de la visite du Président de la République avec, pour priorité, la formation des jeunes algériens L’Algérie est l’un des principaux bénéficiaires des crédits de coopération français (environ 12 M€ en 2011).

Notre coopération universitaire s’attache à accompagner la réforme LMD (Licence, Master, Doctorat) avec la mise en place de masters professionnels ; à la formation des enseignants-chercheurs ; à la mise en place de pôles d’excellence (Ecole supérieure algérienne des Affaires ; Ecole Supérieure de Technologie ; classes préparatoires ; création d’un réseau d’Instituts d’Enseignement Supérieur de Technologie) ; à l’amélioration du système éducatif et de la formation professionnelle. La troisième conférence franco-algérienne de l’enseignement supérieur et de la recherche se tiendra en Algérie en janvier 2013.

L’enseignement du et en français est également au cœur de notre action : aide à l’amélioration de la formation initiale et continue des enseignants de français tant dans le secondaire que dans le supérieur ; appui aux doctorants de français ; soutien à la mise en place de centres d’enseignement intensif des langues dans les 35 universités du pays.

Notre coopération s’appuie sur un réseau culturel français redéployé depuis 2000 (cinq centres culturels français à Alger, Annaba, Oran, Constantine et Tlemcen). La réouverture du centre culturel de Tizi Ouzou est à l’étude. Le lycée-collège international Alexandre Dumas à Alger, rouvert en 2002 scolarise plus de 1000 élèves, une autre école primaire à Alger en scolarisant 500. Des projets d’ouverture d’écoles françaises à Oran et Annaba sont à l’étude.

La coopération institutionnelle vise à appuyer les efforts de modernisation de la Justice, de l’administration, des transports, de l’aménagement du territoire et de la protection civile notamment. Elle encourage la coopération décentralisée et le soutien à la société civile.

Liens utiles


Autres types de coopération

La coopération franco-algérienne se caractérise par l’extrême diversité de ses champs et la multiplicité de ses acteurs (administrations, collectivités locales, associations, ONG, etc.), qui reflètent la vitalité d’une relation enracinée dans l’histoire et les liens humains et familiaux. Elle est l’un des principaux bénéficiaire des crédits de coopération français.

L’éventail de ces coopérations peut être trouvé sur le site de l’ambassade de France à Alger.

Notre coopération avec l’Algérie en matière de sécurité et de défense se développe dans de bonnes conditions. Dans le domaine de la défense, notre action s’articule autour des axes suivants : expertise auprès des armées, formation des élites et enseignement du français en milieu militaire. L’enseignement du français demeure une priorité pour les stagiaires algériens se rendant dans nos écoles de formation.

Dans le domaine de la sécurité intérieure, notre coopération se concentre principalement sur les domaines de la lutte contre le terrorisme, contre la criminalité organisée, contre l’immigration clandestine et la fraude documentaire ainsi que sur un vaste programme d’appui à la modernisation des services de protection civile algériens.


Mise à jour : 03.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014