Accès rapide :

La France et l’Albanie

Relations politiques

Relations politiques

Nos relations bilatérales reposent sur des liens anciens, qui se nourrissent du souvenir du rôle de la France lorsque celle-ci avait instauré un protectorat militaire dans la région de Korça en 1916 et de sa contribution à la formation de l’élite albanaise entre les deux guerres avec la création du lycée français de Korça.

La relation politique aujourd’hui se nourrit principalement de la détermination albanaise d’intégrer un jour l’Union européenne et de notre politique d’accompagnement de ce processus de démocratisation, de stabilisation dans la perspective européenne. Nous avons constamment appuyé l’Albanie dans cette marche européenne.

Le dialogue politique à haut niveau est continu et confiant.

La qualité des relations politiques entre la France et l’Albanie est également illustrée par le rythme des voyages en France de responsables albanais, notamment depuis l’entrée en fonction du nouveau gouvernement :

  • Le 25 juillet 2013, en marge du Sommet des Chefs d’Etat des Balkans occidentaux qui s’est tenu à Brdo en Slovénie et dont la France était l’invitée d’honneur, le Président de la République, M. François Hollande a eu un entretien avec M. Bujar Nishani, Président de la République d’Albanie.
  • L’entretien accordé par M. Laurent Fabius , ministre des Affaires étrangères, le 28 août, à M. Edi RAMA, lors de la visite informelle qu’il a effectuée à Paris avant sa prise de fonction comme Premier Ministre, a permis de souligner la volonté de la France d’appuyer les efforts engagés par l’Albanie pour rejoindre l’Union Européenne.
  • M. Ditmir Bushati , ministre des Affaires étrangères a eu le 4 novembre 2013 un entretien avec M.Fabius. Accompagné de Mme Klajda GJOSHA, ministre albanaise de l’Intégration européenne il a rencontré le 5 novembre M.Thierry Repentin, ministre chargé des Affaires européennes et M. Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique du Président de la République.
  • Visite de Mme Milena Harito, ministre de l’Innovation et de la Fonction publique à Paris (4, 5 et 6 novembre 2013) : son programme prévoyait des entretiens avec Mme Pellerin et Mme Lebranchu.
  • M.Saimir Tahiri, ministre de l’Intérieur est venu en France à l’occasion du salon MILIPOL. Il a eu un entretien le 18 novembre 2013 avec M.Manuel Valls.
  • Le Président du parlement albanais, M.Ilir Meta, a effectué une visite à Paris du 8 au 11 décembre 2013 au cours de laquelle il a rencontré les présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat.
  • La Ministre de la Culture Mme Mirela Kumbaro a effectué une visite de travail à Paris du 29 janvier au 3 février 2014 au cours de laquelle elle a eu des entretiens avec son homologue Mme Filippetti et avec Mme Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie.
  • Le Ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Gestion des Eaux, M. Edmond Panariti est venu en France du 23 au 26 février 2014 à l’occasion du Salon international de l’Agriculture. Il a rencontré M. Garot, ministre délégué chargé de l’Agroalimentaire et M. Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

Les derniers responsables français à s’être rendus en Albanie sont :

  • M. Pierre Lellouche, Secrétaire d’Etat chargé de l’Union européenne s’est rendu à Tirana les 10 et 11 décembre 2009.
  • Mme Idrac, Secrétaire d’Etat au commerce extérieur s’est rendue en Albanie le 22 février 2010.

Les échanges interparlementaires sont actifs.

Le groupe interparlementaire d’amitié France-Albanie s’est rendu à Tirana du 16 au 20 mars 2010.

Une délégation du groupe d’amitié France-Albanie de l’Assemblée Nationale, conduite par Mme Geneviève COLOT a effectué une visite en Albanie du 27 septembre au 1er octobre 2010.

M. Michel BERSON, sénateur de l’Essonne, Président du groupe sénatorial d’amitié France-Albanie s’est rendu à Tirana du 28 février au 1er mars 2012 à l’occasion du lancement du programme européen (IPA) de renforcement du Parlement albanais, programme qui est animé par des administrateurs des deux assemblées parlementaires françaises en partenariat avec le parlement hongrois. Il s’est également rendu en Albanie pour participer aux cérémonies marquant la célébration du centenaire de l’indépendance de la république d’Albanie (28 novembre 2012).

M. Pierre-Yves Le Borgn’, député de la 7ème circonscription des Français de l’étranger, a effectué une première visite en Albanie du 9 au 11 janvier 2013.

M. Jean-Pierre BEL, Président du Sénat, a effectué une visite à Tirana les 12 et 13 mars 2014. Il a été reçu par son homologue Ilir META et a également eu des entretiens avec le Président de la République B. NISHANI, le Premier Ministre E. RAMA et le chef de l’opposition L. BASHA

Site de l’ambassade de France à Tirana


Relations économiques

Nous sommes un partenaire modeste bien qu’en croissance (flux commercial de 123 M€ en 2013). Les principaux partenaires économiques de l’Albanie sont la Grèce, l’Italie, l’Allemagne et l’Autriche. Nos importations (86Meuros) sont constituées à moitié de produits textiles et, pour l’autre moitié (à peu près à part égale) de produits agricoles, industriels ou métallurgiques. Les exportations françaises (37Meuros) concernent les principaux secteurs suivants : aéronautique – automobile - informatique et sécurité – agro-alimentaire - produits pharmaceutiques.

Sur le plan des investissements, la France détenait un stock de 64 M€ d’IDE en Albanie, selon la Banque de France. Pour la Banque centrale d’Albanie, qui valorisait nos IDE à 48 M€ en 2011 (derniers chiffres disponibles), la France représentait 1,6 % des IDE totaux dans le pays, se classant loin derrière le Canada (19 %) la Grèce (17 %), l’Autriche (15 %), l’Italie (12 %) et la Turquie (11 %).

La présence française en Albanie s’est renforcée ces dernières années. Nos sociétés ont obtenu un nombre significatif de grands contrats :

  • confection et fourniture de documents d’identité par SAFRAN/MORPHO dont la concession vient d’être renouvelée pour 10 ans (28 M€ sur 10 ans),
  • fourniture de deux ATR 72 à BELLE AIR qui a par ailleurs signé en 2011 un accord avec AIRBUS pour l’achat d’un A320 ;
  • contrat sur 5 hélicoptères militaires de transport EUROCOPTER (un coopérant technique militaire est à Tirana depuis septembre 2011 pour assister l’armée de l’air dans la formation des pilotes) ;
  • construction par la Compagnie Nationale du Rhône d’une centrale hydroélectrique de 6MW, mise en service en cours d’une nouvelle unité et autres projets envisagés.

Alstom énergie a remporté en 2013 un contrat privé de 100 M€ pour la fourniture de turbines à une centrale hydroélectrique sur la rivière Devoll, construite en concession par le norvégien Statkraft. Ce contrat s’étalera sur cinq ans.

Nos sociétés sont présentes dans le secteur du conseil et de la fourniture d’expertise (EGIS, CHRONOSERVICES, OFFICE INTERNATIONAL DE L’EAU), dans le secteur bancaire (SOCIETE GENERALE, Crédit Agricole), minier (Mines SELENICE BITUMI), tertiaire (services pour téléphonie mobile) et, plus récemment dans les secteurs de l’agro-alimentaire (fourniture de blé) et du textile. En 2011, le gouvernement albanais a décidé l’achat auprès d’Eurocopter d’un nouvel hélicoptère type EC 145 VIP. Carrefour a ouvert un premier hypermarché (7000 mètres carrés) à Tirana le 25 novembre 2011.

La DG Trésor a octroyé en 2011 à l’Albanie, pour la première fois, le bénéfice de la procédure FASEP : 400 000 euros à l’Office international de l’eau pour le financement d’une étude sur l’actualisation des normes et standards techniques en matière d’eau et d’assainissement qui devrait déboucher sur des contrats en matière d’environnement et de traitement des eaux.

Le comité FASEP du 4 décembre 2012 a décidé l’octroi d’un financement de 719 512 euros en faveur d’Egis International portant sur la réalisation d’une étude de faisabilité et d’avant-projet sommaire pour la construction d’une ligne de tramway à Tirana. Alstom et Thalès suivent le projet.

L’implication des entreprises françaises dans le projet TAP dépasse de loin l’implantation française en Albanie. Cependant, on sait que le Consortium TAP a choisi la Société Générale comme Consultant Financier, que TOTAL a désormais 10% du capital de TAP et le belge FLUXYS, partiellement détenu par Tractebel, filiale de GDF-Suez, en possède 16%. S’agissant de la construction du gazoduc SPIE-Capag (filiale d’Entrepose et de Vinci) pourrait être intéressée par la pose de gazoducs en mode terrestre, et une autre filiale de Vinci pour les grands travaux sous-marins, pour la portion en mer Adriatique.

UBIFRANCE a organisé à Paris le 3 décembre 2012 une journée consacrée à l’Albanie et destinée à développer les échanges entre partenaires économiques des deux pays. Le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Énergie M. Edmond Haxhinasto a participé à cette rencontre.

Coopération décentralisée : les 24/25 octobre 2013 se sont tenues à Tirana les Assises de la coopération décentralisée France-Balkans, organisées en partenariat avec le MAE (AECL) et l’Association française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE). M. Alain RICHARD, Représentant spécial pour la diplomatie économique dans les Balkans a participé à ses assises.

L’Union des CCI Françaises à l’Etranger (UCCIFE) a approuvé la création d’une Chambre de commerce franco-albanaise. Cette chambre de commerce organisera avec le soutien de l’Ambassade, les 25 et 26 avril 2014, un salon agro-alimentaire et agro-industriel à vocation régionale à Tirana.


Coopération culturelle, scientifique et technique

Nos relations bilatérales sont anciennes et institutionnalisées par le Traité d’entente, d’amitié et de coopération de 1994. Notre dispositif de coopération culturelle, scientifique et technique en Albanie s’articule autour du SCAC et d’un réseau de quatre Alliances françaises, à Tirana, Korçë, Elbasan et Shkodër. Notre coopération bilatérale s’est donné pour priorités la consolidation de la position du français et l’accompagnement du pays sur la voie du rapprochement européen par une coopération institutionnelle axée sur le renforcement de l’Etat de droit, et par la formation des élites.

Admise en qualité de membre associé à l’Organisation Internationale de la Francophonie en 1999 lors du Sommet de Moncton, l’Albanie s’est vu reconnaître le statut de membre de plein droit au Sommet de Bucarest en septembre 2006, avec le soutien de la France. Les autorités albanaises s’impliquent chaque année fortement dans la célébration de la Francophonie. L’Albanie se distingue comme le point d’ancrage de la francophonie dans la région : le français est la deuxième langue étrangère enseignée dans le système scolaire, 23% des élèves de l’enseignement pré-universitaire apprennent notre langue, soit environ 75 000 élèves et il y a environ 500 professeurs.

La promotion du français est le secteur le plus dynamique de notre action et porte essentiellement, dans le secteur scolaire, sur le soutien aux sections bilingues franco-albanaises dans cinq lycées du pays (environ 350 élèves) en mettant l’accent sur la formation continue des enseignants. Par ailleurs deux sections bilingues ont été ouvertes dans des lycées hôteliesr de Durrës et Saranda, avec l’appui de l’OIF. La formation de formateurs est privilégiée au sein de l’institut pédagogique de Tirana.

En contexte universitaire, l’enseignement du français est mis aux normes LMD (processus de Bologne) dans les départements de français des universités de Tirana, Elbasan et de Shkodra. Ils comptent une trentaine d’enseignants pour environ 650 étudiants Ces étudiants se destinent principalement à l’enseignement, à la traduction et pour certains à des emplois dans le secteur privé essentiellement dans le tertiaire. Un enseignement de français pour non spécialistes est assuré dans un certain nombre de facultés (médecine, droit, sciences…) durant les deux premières années de Licence. Une filière mixte de langue et littérature albanaises et françaises a été ouverte à la rentrée 2009 à l’université de Korça. Elle compte une quarantaine d’étudiants. Quatre stagiaires de Français Langue Etrangère soutiennent notre action dans ce domaine.

Dans le secteur culturel le poste propose une dizaine de spectacles par an avec ses partenaires albanais (opéra, théâtre national, université des arts, festivals, ministère albanais de la culture, radio, télévision). Dans le domaine de l’écrit un appui est apporté aux éditeurs albanais pour la traduction et l’édition d’ouvrages français (une dizaine de titres par an). S’agissant de l’audiovisuel, l’Albanie, reçoit TV5 Monde et RFI par voie hertzienne et France 24 par satellite grâce à la volonté d’hommes d’affaires français qui, il y a quelques années, se sont employés à équiper le pays de relais émetteurs. Par ailleurs le SCAC s’implique dans l’action de formation et de diffusion de l’Académie du Film et des Médias Marubi de Tirana.

Nous faisons porter notre effort sur la formation des élites avec chaque année une trentaine de bourses d’études et stages accordées aux étudiants et aux enseignants albanais. Ces bourses, principalement en co-tutelle, et les stages permettent de former dans des domaines variés (art, médecine, droit, communication, ingénierie) des spécialistes qui occupent à leur retour des postes de décision. La France est le sixième pays d’accueil des étudiants albanais (derrière l’Italie, la Grèce, les Etats-Unis, la Turquie et l’Allemagne) au nombre de 600 actuellement.

En matière de coopération administrative, la mise en place d’un partenariat avec l’ENA a débouché sur la création d’une école publique d’administration : un assistant technique, a été nommé en septembre 2011 sur ce projet. En matière de coopération judiciaire, les missions et invitations des experts des Ecoles de la magistrature des deux pays se poursuivent.

Nous nous employons à renforcer l’attractivité du pays liée au développement du tourisme en poursuivant notre action : intervention intégrée pour la valorisation de la biodiversité et tourisme, pour le développement durable des zones de montagne (en coopération avec l’UE) ; coopération archéologique et patrimoniale avec notre participation à de nombreuses fouilles et restaurations, sur des actions plus ponctuelles d’appui dans les domaines de l’archéologie, du patrimoine, de l’agriculture et de la médecine.

Les actions de coopération en matière de sécurité intérieure et de protection civile sont orientées notamment vers la lutte contre l’immigration irrégulière, la criminalité organisée et le trafic de stupéfiant. Ces actions reposent sur un programme de formations ou de visites auxquelles s’ajoute un stage thématique en langue française. Par ailleurs, dans le cadre du programme PAMECA IV mis en place sur fonds européens (IPA) au bénéfice de la police albanaise, notre ministère de l’Intérieur s’est positionné sur la partie 2 (crime organisé, crimes graves et lutte contre la corruption) secteur qui sera au cœur de l’activité du futur gouvernement. Un expert français a été engagé pour une durée de 36 mois.

Toujours en ce qui concerne les financements européens, nous avons obtenu plusieurs succès depuis un an. Ainsi en juillet 2012, un jumelage IPA a été remporté, avec l’Italie (senior), dans le domaine des douanes, d’un montant de 1,5 million d’euros.

Au cours du premier semestre 2013, les administrations françaises ont remporté trois nouveaux jumelages sur financement IPA :

  • un jumelage, avec la Roumanie en partenaire junior, de soutien à l’aviation civile (800 000 euros).
  • un jumelage Finances publiques d’un montant de 2,65M euros dont est bénéficiaire le Ministère des Finances et où la France est le partenaire junior de l’Autriche.
  • un jumelage sur le renforcement de l’exécution des décisions de justice d’un montant de 840 000 euros dont le bénéficiaire est le Ministère de la Justice.

Notre ambassade a soutenu la création en 2012 de l’Ecole Française de Tirana qui scolarise une trentaine d’élèves. Elle a été homologuée par l’AEFE en juin 2013.


Mise à jour : 11.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014