Accès rapide :

Biographie détaillée de Laurent Fabius

Laurent Fabius est né le 20 août 1946 à Paris.

Après son baccalauréat obtenu au lycée parisien Janson-de-Sailly, il s’inscrit en hypokhâgne et khâgne au Lycée Louis-le-Grand et est reçu à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm. Il sort major de l’agrégation de lettres modernes et intègre, après l’Institut d’études politiques de Paris, l’Ecole nationale d’administration, promotion François Rabelais (1971-1973). Il rejoint le Conseil d’Etat à sa sortie de l’ENA.

Adhérent du Parti Socialiste français depuis 1974, il dirige le cabinet de François Mitterrand, alors Premier Secrétaire du PS, dont il devient le Porte-parole. Élu premier adjoint au Maire de Grand-Quevilly (Seine-Martime), il devient député de la quatrième circonscription de Seine-Maritime en 1978, réélu huit fois de suite depuis.

Après la victoire de la gauche à l’élection présidentielle de 1981, Laurent Fabius est nommé Ministre chargé du Budget (1981-1983) puis Ministre de l’Industrie et de la Recherche (mars 1983 - juillet 1984) dans les gouvernements de Pierre Mauroy. Le 17 juillet 1984, à 37 ans, il est nommé Premier Ministre, le plus jeune de l’histoire de la République française. Dans un contexte international difficile, il engage le pays sur la voie de la modernisation.

Redevenu député d’opposition en 1986, Laurent Fabius prépare et accompagne la réélection de François Mitterrand à la Présidence de la République en 1988. Il devient Président de l’Assemblée nationale. A ce poste, il mène la liste socialiste lors des élections européennes du 18 juin 1989 : il est élu et le Parti Socialiste réalise l’un de meilleurs scores de son histoire.

Président du Groupe socialiste de l’Assemblée nationale dans l’opposition, il redevient Président de l’Assemblée après la victoire de la « gauche plurielle » lors des élections législatives de 1997. Ses deux mandats à la tête des députés français font de Laurent Fabius, l’un des grands défenseurs des droits du Parlement.

Spécialiste reconnu des questions économiques et budgétaires, il est rappelé au Gouvernement, en 2000, comme Ministre de l’Economie et des Finances dans le Gouvernement de Lionel Jospin.

Parallèlement à ses responsabilités nationales, Laurent Fabius a exercé de nombreux mandats locaux. Maire de Grand-Quevilly (1995-2000), Conseiller régional (1992-1995), Président de l’Agglomération de Rouen (1989-1995) puis Président de la CREA (Communauté d’agglomération Rouen-Elbeuf, qui regroupe 70 communes et un demi-million d’habitants), il contribue à façonner le visage de la Normandie.

Membre du Comité directeur du Parti Socialiste depuis 1979, Premier Secrétaire du PS de 1992 à 1993, Laurent Fabius est l’une des figures de la gauche française. Européen convaincu, il choisit le NON au référendum constitutionnel de 2005 (rejeté par 55% des Français) pour défendre une Europe différente, tournée davantage vers la croissance et la solidarité. En 2006, il est candidat à la primaire socialiste pour l’élection présidentielle avec Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn.

En octobre 2010, Laurent Fabius préside aux travaux de la Convention nationale pour une « Nouvelle donne internationale et européenne » du Parti socialiste.

En 2011, il est chargé par Martine Aubry, Première secrétaire du PS, puis par François Hollande, d’impulser et de coordonner les travaux de la mission « Première année », qui prépare le calendrier des réformes à mettre en œuvre dès le lendemain de l’alternance, en mai 2012.

Le 16 mai 2012, Laurent Fabius est nommé Ministre des Affaires étrangères.

Fils d’antiquaires, également passionné d’art, Laurent Fabius, qui a enseigné dans plusieurs universités aux Etats-Unis et en Chine, a publié de nombreux ouvrages dont « Les Blessures de la vérité » (Editions Plon, Prix du Livre Politique) et « Le Cabinet des Douze. Regards sur les tableaux qui font la France » (Gallimard, Prix Montaigne).

Laurent Fabius est Grand-Croix de l’Ordre national du Mérite.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014