Accès rapide :

Les concours d’entrée dans les organisations internationales

Si les organisations internationales intergouvernementales recrutent de nombreux contractuels à durée déterminée par le biais d’appels à candidatures classiques, la sélection des agents permanents s’effectue principalement par voie de concours.

Ces derniers sont organisés en fonction des besoins de chaque organisation. La périodicité des concours étant irrégulière, il est conseillé de consulter régulièrement les sites Internet des Nations unies et de l’Union européenne pour être informé de leur ouverture.

Aux Nations unies

Aux Nations unies, les concours sont soumis à des quotas de répartition géographique, qui sont assez pénalisants pour les pays fortement représentés, dont la France.

En 2011, la situation de la présence française dans la catégorie des jeunes administrateurs a permis d’ouvrir des concours à des candidats français (linguistes et traducteurs francophones, et jeunes administrateurs).

En 2013, le Programme Jeunes administrateurs (young professionals programme - YPP) n’est pas ouvert aux candidats français.

Dans les institutions européennes

Dans les institutions européennes, la fonction publique est pour l’essentiel une fonction publique de carrière, recrutée par voie de concours auxquels les ressortissants des États membres peuvent se présenter.

La dernière grande vague d’élargissement de l’Union européenne, en mai 2004, a bien évidemment eu des conséquences en matière de ressources humaines et de recrutement des fonctionnaires européens. Des concours ont été organisés uniquement pour les dix nouveaux États entrants. Aujourd’hui, les concours de l’Union européenne sont à nouveau ouverts aux Français.

Les concours sont organisés tous les six mois, dans les domaines généralistes mais aussi de plus en plus dans des secteurs spécialisés (agriculture, sûreté nucléaire, environnement, etc.).
Les concours des institutions européennes se déroulent en trois étapes successives : épreuve de pré-sélection (QCM), épreuve écrite puis épreuve orale.

Les concours de l’UE ont été réformés en 2010 et tendent aujourd’hui vers un examen des compétences plus que des connaissances. Il s’agit dans un premier temps de tests informatiques (raisonnement verbal, numérique et logique, jugement situationnel) qui donnent éventuellement lieu à une convocation dans un centre d’évaluation où les candidats subissent une série d’épreuves variées durant une journée. Ils sont ensuite inscrits sur une liste de réserve valable deux ans.

Afin d’abaisser l’âge moyen des lauréats (35 ans actuellement), une nouvelle catégorie de concours a été ajoutée cette année, celle des AD7, qui permet aux candidats les plus expérimentés de passer un concours mieux adapté à leur profil.

Pour mieux appréhender les épreuves, le site de l’Office européen de sélection des personnels (EPSO) propose quelques tests extraits de QCM et présente les concours en cours et ceux récemment publiés, ainsi qu’un test interactif qui permet d’évaluer son niveau et ses connaissances.

Les futurs candidats qui souhaitent se préparer aux épreuves peuvent s’adresser aux établissements suivants :

- le Centre des études européennes de Strasbourg (CEES de l’ENA) propose différentes formules de préparation aux épreuves (voir le site Internet www.concours-europe.fr).

- l’Institut d’études politiques de Paris a mis en place un cycle de préparation aux concours inter-institutionnels de niveau administrateur (AD5) de l’Union européenne : le Centre de préparation aux concours européens (CPCE).

Doc:Les concours d’entrée dans les OI_2013 , 266.4 ko, 0x0
Les concours d’entrée dans les OI_2013 - (PDF, 266.4 ko)

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014