Accès rapide :

Affaires commerciales jusqu’en 1907

En 1825, le baron de Damas - dont les qualités d’administrateur lui valurent le surnom de "ministre de l’Intérieur des Affaires étrangères" - propose une réorganisation interne de l’administration centrale où la répartition fonctionnelle prime sur la division selon le critère géographique. Il crée, sur le même plan que la divison politique et la division des chancellerie, une division commerciale, divisée en deux sections, à laquelle est joint un bureau de statistique. Ce type d’organisation prévaudra, dans ses grandes lignes, jusqu’à la réforme de Philippe Berthelot en 1907 (la division commerciale prenant le nom de "direction des consulats et Affaires commerciales" à partir des années 1870).

De cette structure émanent les fonds "Négociations commerciales" (négociations le plus souvent bilatérales ayant abouti à la signature d’un accord, affaires traitées à Paris), "Affaires diverses commerciales" (grands projets tels que voies ferrées, exploitation des mines, commerce de denrées essentielles, expositions etc.) et "Sattistiques extérieures".

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014