Accès rapide :

Typologie des documents

Notices de tribu

Monographies, études, qui peuvent prendre la forme de comptes rendus de tournées, de conférences, dont les plans et les sujets semblent relativement libres. Toutefois, leur plan peut être plus ou moins déterminé par un questionnaire qui en fixe les grandes lignes (questionnaire par exemple sur les zaouias, les confréries et les sanctuaires en 1921), voire strictement encadré par un questionnaire très complet, comme c’est le cas du questionnaire sur la société berbère demandées en 1914.

Fiches de tribu

Etablies systématiquement à la demande de la résidence générale à partir de 1927 selon un canevas très strict, elles concernent spécifiquement les tribus, contrairement aux notices. Souvent assez succinctes, elles s’assimilent parfois à de véritables monographies. Un premier plan fut proposé en 1927 et 1930 aux objectifs militaires très prononcés tandis que, dans le second plan, en 1947, la pacification du Maroc étant achevée, le facteur militaire joue un rôle moindre et il s’agit davantage d’un bilan des institutions et des réalisations mises en place en temps de paix. Ce second plan aborde en outre une palette de domaines plus étendue : aussi bien politique qu’administratif, financier, juridique et économique. Concurremment à ces deux modèles prescrits en haut lieu, se glisse un troisième plan qui émane, quant à lui, du colonel d’Hauteville, chef de la région de Marrakech, dans ses notes de principe permanentes (1944) et qui est appliqué à partir des années 1940. Même si le colonel parle de monographie, d’étude de tribus, termes qui permettraient de rattacher plutôt ce plan aux notices, les utilisateurs, pour leur part, donnent pour titre à leur monographie « Fiche de tribu ». Preuve est ainsi faite - si besoin était - de l’extrême confusion qui règne entre ces deux types de documents.

Mémoires des contrôleurs civils stagiaires, des élèves de l’Ecole nationale d’administration (ENA) et du Centre des hautes études d’administration musulmane (CHEAM)

Ils se rapprochent des notices par la liberté de leur plan, par la diversité de leur sujet ainsi que par la similarité de leurs auteurs. Ces derniers mettent cependant le doigt sur des problèmes ponctuels, rencontrés sur le lieu de stage et pour lesquels ils proposent parfois une solution adaptée ; ils peuvent également éclairer une forme particulière de mise en valeur du Maroc, comme le pénitencier agricole, pour le proposer comme modèle. C’est pour cette raison que les thématiques abordées ressortissent davantage au domaine économique et social. La manière de traiter ces thèmes s’avère différente ; elle se fait dans une perspective plus problématique, plus analytique.

Exemples de monographies de tribu

  • Bessière Paul, contrôleur civil stagiaire, "Une grande tribu du Maroc oriental : les Mehaya" (région d’Oujda)[inventaire 11, carton n°55]
  • Brun Olivier, "Monographies de la tribu des Ouled Aïssa" de la circonscription de Karia-ba-Mohammed (région de Fès)[inv.20, mém.25]
  • Delorme Henri, "Les Srarna" de la circonscription d’El-Kelâa-des-Srarna (région de Marrakech)[inv.20, mém.48]
  • Mignon, "Monographie de la tribu des Beni Malek" du cercle de Souk-el-Arba-du-Rharb (territoire de Port-Lyautey, région de Rabat)[inv.20, mém.132]
  • Monsempès Amédée, "Contribution à la connnaissance d’une tribu : les Zkara" (région d’Oujda), mémoire présenté au C.H.E.A.M., avril 1955 [inv.11, carton n°56]
  • Motais de Narbonne Henri, "Les Ouled Harriz" de la circonscription de Berrechid (territoire des Chaouïa, région de Casablanca)[inv.20, mém.138]
  • Treca Albert, "Monographies des Hayaina" de la circonscription de Tissa (région de Fès)[inv.20, mém.187]

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014