Accès rapide :

Opérateurs du ministère des Affaires étrangères et du Développement international

Le ministère des Affaires étrangères exerce la tutelle de huit opérateurs

Le ministère des Affaires étrangères a engagé en 2008 un processus de réforme dont les axes ont été fixés d’une part par le processus de révision générale des politiques publiques (RGPP) et d’autre part, par les travaux du livre blanc sur la politique extérieure de la France, publié en juillet 2008.

Cette réforme a permis de renforcer la lisibilité et l’efficacité de la diplomatie d’influence française :

- le rôle de coordination et de stratège de l’administration centrale du ministère a été confirmé (création de la direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats – DGM – en mars 2009) ;

- la mise en œuvre a été confiée à des opérateurs.

C’est ainsi que la loi du 27 juillet 2010 relative à l’action extérieure de l’État a décidé de la création de trois établissements publics ayant pour mission de « promouvoir la présence et l’influence de la France à l’étranger et de participer à l’action extérieure de l’État, notamment par la mise en œuvre à l’étranger d’actions culturelles, de coopération et de partenariat et par la gestion de moyens nécessaires à cette action ».

Ont donc été créés en 2011 l’Institut français, France expertise internationale (FEI) et Campus France, portant à 8 le nombre d’opérateurs sur lesquels le ministère des Affaires étrangères (via la DGM - Direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats) exerce, seul ou avec d’autres administrations, sa tutelle.

Qu’est-ce qu’un opérateur de l’État ?

Pour être qualifié d’opérateur de l’État, une personnalité morale, quel que soit son statut juridique, doit :

- exercer une activité de service public qui peut explicitement se rattacher à la mise en œuvre d’une politique définie par l’État ;

- être financée majoritairement par l’État, directement sous forme de subventions ou indirectement via des ressources affectées, notamment fiscales ;

- être contrôlée directement par l’État. Cela ne se limite pas à un contrôle économique ou financier mais doit relever de l’exercice d’une tutelle ayant capacité à orienter les décisions stratégiques, que cette faculté s’accompagne ou non de la participation au conseil d’administration.

Panorama des opérateurs du ministère des Affaires étrangères

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE)

Créée en 1990, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) est un établissement public national placé sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères. Elle assure les missions de service public relatives à l’éducation en faveur des enfants français résidant hors de France et contribue au rayonnement de la langue et de la culture françaises ainsi qu’au renforcement des relations entre les systèmes éducatifs français et étrangers. L’objectif de l’AEFE est de servir et promouvoir un réseau scolaire unique au monde, constitué de quelque 490 établissements implantés dans 130 pays.

- Accéder au site de l’AEFE

L’Agence française de développement (AFD)

Institution financière, l’Agence française de développement (AFD) est au cœur du dispositif français de l’aide publique en faveur des pays pauvres. Sa mission : participer au financement du développement.

- Accéder au site de l’AFD

Campus France

Campus France a comme objectif de simplifier notre dispositif d’accueil des étudiants et des chercheurs étrangers dans un environnement de plus en plus compétitif :

- appuyer le développement de la mobilité universitaire et scientifique internationale en promouvant les formations, l’orientation, l’accueil des étudiants en mobilité et en favorisant les invitations des enseignants, enseignants-chercheurs ou chercheurs ;

- concourir à l’amélioration de l’attractivité et de la mobilité universitaire et scientifique ;

- concourir à l’amélioration des conditions d’accueil et de séjour en France des étudiants étrangers.

- Accéder au site de Campus France

Canal France International (CFI)

Canal France International (CFI) est, depuis 20 ans, l’opérateur de la coopération médias française à destination des pays d’Afrique, de la Méditerranée, des Balkans, du Caucase et de l’Asie. CFI, filiale du groupe France Télévisions, est sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères pour animer un réseau de partenaires du secteur des médias.

Fort de son expérience passée de chaîne, CFI est à même d’identifier leurs besoins et de proposer des réponses adaptées quelle que soit leur langue de travail. CFI accompagne la réflexion et les choix stratégiques de ses partenaires dans leur mutation vers les nouveaux médias numériques.

- Accéder au site de CFI

ESTHER

Le groupement d’intérêt public Ensemble pour une solidarité thérapeutique hospitalière en réseau (GIP ESTHER) est un des outils majeurs de la France pour favoriser l’accès au traitement des patients atteints par le VIH/sida et ses co-infections dans les pays en développement. Il favorise et coordonne la mise en œuvre et le suivi de l’intervention d’établissements hospitaliers français et d’associations françaises auprès des établissements de santé et des communautés locales.

Opérateur du ministère des Affaires sociales de la Santé et du ministère des Affaires étrangères, ESTHER agit en lien avec les instances internationales en charge de la lutte contre le VIH/sida : Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, OMS, UNITAID.

- Accéder au site d’ESTHER

France expertise internationale (FEI)

Chargé de promouvoir l’expertise technique française à l’international, FEI agit en concertation avec les opérateurs publics et privés nationaux et en relation avec ses homologues européens du groupement EUNIDA.

- Accéder au site de FEI

France Volontaires

France Volontaires est la plateforme des volontariats solidaires à l’international. Elle apporte son appui à l’information et à l’orientation des personnes souhaitant s’engager. Experte en volontariat, elle contribue à la mobilisation des pouvoirs publics, des collectivités territoriales et associations ; elle assure en cela une mission de prospective et un rôle d’observatoire.

- Accéder au site de France Volontaires

L’Institut français

Opérateur du ministère des Affaires étrangères pour l’action culturelle extérieure de la France, l’Institut français est au service des échanges culturels internationaux, de la création contemporaine, de la langue française, des idées et des savoirs.

- Accéder au site de l’Institut français

Date de mise à jour : janvier 2014.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014