Accès rapide :

Presse et média

- Dérèglement climatique - Catastrophes climatiques - Entretien de Mme Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la Francophonie, avec le quotidien « Libération » (Paris, 16/03/2015)

"Près de 7.000 morts. 102 millions de personnes touchées. 110 milliards de dégâts. Voici le bilan humain et financier des catastrophes naturelles en 2014. On est certes loin de 2010, avec 300.000 morts provoqués par les tsunamis et les tremblements de terre, ou même de 2013 où le seul typhon Haiyan avait provoqué la mort de plus de 6.500 personnes."

- Virus Ebola - Entretien de Mme Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la Francophonie, en marge de la réunion internationale, avec « France 24 » (Bruxelles, 03/03/2015)

" L’épidémie est contenue, mais elle est toujours là. L’objectif, je vous le rappelle, c’est « zéro cas ». Pour cela, il faut rester totalement mobilisé. On a bien vu qu’il va nous falloir encore accentuer notre action et rester mobilisés pour, nous l’espérons, atteindre « zéro cas » avant la fin de l’année, notamment - en ce qui concerne la France - en Guinée."

- Développement - Année européenne du développement - Volontariat de solidarité internationale - Guinée équatoriale - Entretien d’Annick Girardin avec « RFI » (Paris, 13 février 2015)

"Le développement et la solidarité internationale - puisque c’est comme cela que s’appelle mon secrétariat d’État - sont destinés aux pays en développement, aux pays les plus vulnérables, c’est-à-dire pour la France par exemple essentiellement l’Afrique, les États insulaires et quelques pays de l’Asie."

- Développement - Volontariat de solidarité internationale - Entretien de Mme Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la Francophonie, avec le quotidien « La Croix » (Paris, 13/02/2015)

"Nous voulons ouvrir le volontariat de solidarité international à plus de jeunes. Actuellement, 4.000 sont engagés dans les dispositifs publics, pour des durées variant de quelques mois à deux ans. Notre ambition est d’augmenter ce chiffre de 30 %. C’est ce que nous proposons au Premier ministre, qui devrait faire ses annonces au courant du mois de mars."

- Lutte contre le sida - Tribune d’Annick Girardin dans le « huffingtonpost.fr » (Paris, 1er décembre 2014)

"La journée mondiale de lutte contre le sida exprime la solidarité du monde entier avec les trente-cinq millions de personnes vivant avec l’infection VIH sur tous les continents. Elle nous rappelle la nécessité de poursuivre le combat contre cette pandémie. C’est aussi un engagement particulier pour la jeunesse du monde, le sida restant la 2e cause de mortalité chez les jeunes de 10 à 19 ans."

- APD - Épidémie Ebola - Francophonie - Dérèglements climatiques - Entretien d’Annick Girardin avec « TV5-Monde », « RFI » et « Le Monde » (Paris, 26 octobre 2014)

"Je voudrais d’abord vous dire qu’aujourd’hui, nous sommes devant un tel défi en matière de développement qu’il faut poser la difficulté : les États seuls ne pourront pas répondre au défi du développement ; il faudra donc travailler autrement. Cela ne veut pas dire que l’on peut sacrifier l’APD, cela veut dire l’utiliser comme levier."

- Virus Ebola - Entretien d’Annick Girardin avec « BFM TV » (Paris, 7 octobre 2014)

"Un pays touché, la Guinée, avec un système de santé fragile, qui n’a pas su faire face à ce virus Ebola. C’est aussi ce qu’il faut dire, on voit bien dans la région d’Afrique de l’Ouest, que certains pays ont été touchés et d’autres non, parce que les systèmes de santé ont été plus ou moins fragiles."

- Virus Ebola - Entretien d’Annick Girardin avec « RFI » (Paris, 7 octobre 2014)

"La mobilisation de la France, mais aussi de l’Europe, c’est justement de combattre le virus Ebola sur place, notamment pour la France en Guinée, mais au-delà, dans les trois pays les plus touchés, de manière à ce qu’on puisse ne pas ou le moins possible être touché, c’est cette mobilisation."

- Aide publique au développement - Entretien d’Annick Girardin avec « RFI » (Paris, 7 octobre 2014)

"La baisse de l’aide est réelle, le budget du développement et de la solidarité, comme tous les budgets de la France aujourd’hui, ont fait un effort et devaient faire un effort pour lutter effectivement contre notre endettement, et faire des économies, c’est le souhait, nous y participons à hauteur de moins 1,51 %, tout simplement parce que la TTF, la Taxe sur les transactions financières, passera de 15 %, enfin, une part de 15 à 25 % supplémentaire pour le développement. Donc, on va réussir à garder notre ambition en matière de développement, en matière de soutien et de solidarité, y compris à travers Ebola."

- Abolition universelle de la peine de mort - 69ème Assemblée générale des Nations unies - Déclaration d’Annick Girardin (New York, 25 septembre 2014)

"Nous savons tous ici que la route vers l’abolition est longue et difficile. Mais nous savons aussi qu’au regard de nos idéaux partagés de justice et de dignité de la personne humaine, chaque condamné à mort est un condamné de trop."

- "Bêkou" : un fonds d’aide européenne novateur pour la République centrafricaine - Tribune conjointe d’Annick Girardin et de Andris Piebalgs, Commissaire européen en charge du développement, publiée dans le Huffington Post, en association avec Le Monde (15 juillet 2014)

"Avec ce nouveau dispositif d’appui à la RCA, nous souhaitons aussi relayer l’appel de la Présidente Samba Panza à plus de solidarité, dans la durée, en faveur de son pays. Aujourd’hui, la communauté internationale doit continuer à se mobiliser pour une action collective en République centrafricaine et dans les pays voisins, qui, au-delà de la sécurité -qui reste une condition du développement, au-delà de l’aide humanitaire- qui reste plus que jamais nécessaire, permette au pays de retrouver l’espoir, la stabilité et les ressorts d’un développement autonome et durable."

- Aide au développement - Tribune d’Annick Girardin dans le quotidien « La Croix » (Paris, 4 juillet 2014)

"L’aide française au développement reste, en pourcentage, au-dessus de la moyenne des pays développés. L’objectif des 0,7 % du PIB consacré au développement est inscrit dans la nouvelle loi sur le développement et la solidarité internationale. Pour l’instant, nous ne pouvons pas atteindre cet objectif. La crise économique nous oblige à un certain nombre d’efforts financiers. Chacun peut le comprendre."

- Mali - Entretien d’Annick Girardin avec le quotidien malien « L’Essor » (Bamako, 15 mai 2014)

"Un an après la conférence de Bruxelles, la mobilisation internationale pour l’aide au Mali est un succès. Lors de chaque réunion de suivi de la conférence de Bruxelles, qui avait permis de mobiliser 3,3 milliards d’euros (Ndlr : 2 165 milliards de Fcfa) de promesses d’aide de la part de 55 bailleurs, le gouvernement malien effectue un recensement de ce que les uns et les autres ont effectivement engagé et décaissé."

- Francophonie - Entretien d’Annick Girardin avec « TV5 monde » (Paris, 29 avril 2014)

"François Hollande et Manuel Valls souhaitaient avoir un gouvernement de combat et c’est pour ça qu’une femme qui est une combattante en fait partie. De toute façon, c’est un grand honneur, et je compte bien mener les missions qui m’ont été confiées. C’est-à-dire le développement, la francophonie du mieux possible et en cohérence et en partenariat avec tous les ministères. Je crois honnêtement que ce gouvernement doit montrer ce signe de solidarité les uns entre les autres, les différents ministères entre eux sur des projets communs. Les Français souhaitent effectivement que l’on se mette au travail et qu’il y ait des résultats dans notre action commune."

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015