Accès rapide :

Paris 2015/COP21 : Déclaration à la presse de Laurent Fabius (10 décembre 2015)

COP21 - Déclaration à la presse de Laurent Fabius, président de la COP21 – jeudi 10 décembre 15 à 21H30

Je viens de présenter un nouveau texte, amélioré par rapport au texte précédent, compte tenu du travail très intense qui a eu lieu la nuit dernière et dans la journée. Vous vous rappelez peut-être que c’est ainsi que je voyais les choses : j’avais déjà remis un projet de texte, il a été travaillé cette nuit, nous nous sommes couchés extrêmement tôt ce matin, enfin pour ceux qui se sont couchés ! Ce n’est pas mon cas. Le travail a continué toute la journée et donc, toute une série d’options ont pu être levées ; mais il reste encore du travail à faire. Pour aborder cette phase finale, j’ai proposé une méthode que j’appelle « l’indaba des solutions ». L’indaba, c’est une réunion, - dont le terme est issu d’Afrique du sud, de Durban -, où chacun peut s’exprimer et qui doit aboutir à des résultats.

Donc c’est ainsi que nous allons procéder cette nuit. Les participants ont deux heures pour étudier le texte que je viens de leur remettre et ensuite nous allons à partir de 23h30 étudier ce texte et en particulier la question de la différenciation, la question de l’ambition et des finances, qui reste une question assez complexe. Nous ferons cela pendant toute la durée de la nuit, toute la durée nécessaire. J’aurai recours à des facilitateurs. Lorsqu’il y aura un point délicat je demanderai à ces facilitateurs de rassembler ceux qui sont concernés, dans une pièce voisine, et de revenir pour nous faire leur proposition. En agissant ainsi progressivement et méthodiquement, je pense, j’espère, qu’à la fin de cette nuit nous aurons l’ébauche du texte final. Ainsi, je pense, j’espère, être en mesure de proposer demain, comme je m’y suis engagé, le texte ambitieux, qui permettra un accord universel et contraignant sur le climat.

Voilà ou nous en sommes ce soir dans un esprit positif, et je tiens à saluer vraiment le travail remarquable fait par l’ensemble des délégués, des ministres, des négociateurs dans un esprit très constructif. Iil reste à faire les derniers mètres : comme dans un marathon ce sont les derniers mètres qui sont les plus compliqués, mais nous abordons la nuit qui s’ouvre avec beaucoup d’espoir de succès.

Q : comment pensez-vous réussir alors que les mêmes questions demeurent ?

R : Nous avons bien avancés.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016