Accès rapide :

Terminologie et néologie

Le tour du monde en 194 toponymes

À qui viendrait-il l’idée de dire "L’avion de Warshaw pour The Hague fait escale à London", ou "J’ai retrouvé mes amis au Morocco", ou "Ce film sera tourné au Japan et en China" ?

Appelés toponymes, les noms attribués aux entités géographiques de toute nature (ville, région ou pays, montagne, fleuve ou océan, rue ou place…) sont des noms propres, exprimés dans la langue du pays ou de ses habitants : Amsterdam, Deutschland, םילשורי (Jérusalem), Puerto Rico, São Paulo, ou Krung Thep (Bangkok), Vanuatu… Au fil des siècles, bon nombre d’entre eux, sans être traduits, ont été adaptés, transcrits, transposés d’une langue à l’autre. Paris se dit Parigi en italien, Lille se dit Riesel en flamand et (Wahran) devient Oran en français. Ces noms transposés dans une autre langue sont appelés exonymes.

Ainsi le toponyme italien Napoli a pour exonymes Neapel en allemand, Naples en anglais, Nápoles en espagnol, Naples en français, et Napule en napolitain.

Les exonymes, fruit du contact entre les langues, témoignent d’une longue et forte tradition d’échanges entre les pays et entre les hommes. Ils font partie de notre patrimoine linguistique, historique et littéraire.

Pourtant, on rencontre de plus en plus en français les exonymes anglais : Beijing au lieu de Pékin, Mumbaï au lieu de Bombay, Belarus au lieu de Biélorussie, Myanmar au lieu de Birmanie…

Il est donc possible de dire : Biélorussie et non Belarus ; Géorgie et non Georgie ; Birmanie et non Myanmar ; Madras et non Chennaï…

Pour en savoir plus :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014