Visite en France d’une délégation tunisienne dans le cadre du PIPA

Rencontre avec la délégation tunisienne

Comment a été composée la délégation tunisienne ?

La composition de la délégation tunisienne a été pensée de façon à respecter, autant que possible, la représentativité de chaque parti au sein du parlement issu des élections de 2014 tout en répondant à l’esprit d’un programme qui s’adresse aux « personnalités d’avenir », c’est-à-dire aux jeunes. Elle compte donc 7 députés Nida Tounes, 4 députés élus sur les listes du parti Ennahda et 3 représentants d’autres groupes parlementaires (Front populaire, UPL et groupe social-démocrate).

Qui sont les membres de la délégation tunisienne ?

Khawla Ben Aicha, 26 ans, Nida Tounes

  • Une des plus jeunes députés de l’Assemblée
  • Elue de France

Wafa Makhlouf, 39 ans, Nida Tounes

  • Parmi les 12 fondateurs de Nida Tounes
  • Préside depuis 2014 le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise International

Meriem Boujbel, 36 ans, Nida Tounes

  • Elue en 2015 au sein du bureau politique de Nida Tounes
  • Notamment membre de la commission de la réforme administrative, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption et du contrôle de gestion des deniers publics

Hassouna Nasfi, 42 ans, Nida Tounes

  • Tête de liste Nida Tounes dans la circonscription de Gabes (sud du pays)
  • Ancien porte-parole du club de football de Gabes

Olfa Soukri, 39 ans, Nida Tounes

  • Economiste de formation
  • Rapporteur de la commission des finances et membre de la commission de la réforme administrative, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption et du contrôle de gestion des deniers publics

Chakib Bani, 31 ans, Nida Tounes

  • Elu dans la circonscription Nabeul 1
  • Notamment membre de la Commission des Finances, planification et développement

Ikram Moulahi, 32 ans, Nida Tounes

  • Elue dans la circonscription Kasserine
  • Notamment membre et Rapporteur de la Commission des affaires de la femme, de la famille, de l’enfance, de la jeunesse et des personnes âgées

Hayet Omri, 33 ans, Ennahda

  • Elue Ennahda à Sidi Bouzid
  • Elue présidente d’honneur de la fédération française des inventeurs en 2015

Sayida Ounissi, 28 ans, Ennahda

  • Membre de la Commission des martyrs et blessés de la révolution, de l’application de la loi de l’amnistie générale et de la justice transitionnelle
  • Membre de la Commission des finances

Naoufel Jammali, 38 ans, Ennahda

  • Ministre de la formation professionnelle et de l’emploi du gouvernement d’Ali Laarayedh (2013)
  • Membre de la Commission des droits et libertés et des relations extérieures

Imen Ben Mhamed, 30 ans, Ennahda

  • Ancienne députée de l’assemblée nationale constituante
  • Notamment membre de la Commission des droits et libertés et des relations extérieures

Aymen Aloui, 33 ans, Front populaire

  • Tête de liste du Front populaire à Kasserine
  • Notamment membre de la commission des droits et libertés et des relations extérieures

Dorra Yaacoubi, 32 ans, UPL

  • Tête de liste de l’Union patriotique libre à Jendouba (Nord ouest)
  • Notamment membre de la Commission des affaires de la femme, de la famille, de l’enfance, de la jeunesse et des personnes âgées

Iyad Dahmani, 37 ans, Al Jomhori

  • Ancien député de l’assemblée nationale constituante
  • Membre de la commission des finances, dont il sera le futur président (dans le cadre d’un accord sur la présidence tournante de cette commission)

La France soutient les institutions issues de la révolution tunisienne

Depuis la révolution tunisienne de 2011, les relations de confiance entre la France et les nouvelles autorités politiques du pays se sont approfondies. La France a parié sur l’exemplarité de la transition tunisienne, comme en atteste le choix du Président de la République de se rendre en Tunisie à trois reprises entre 2013 et 2015. Le Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a quant à lui été reçu en visite d’Etat en France en avril 2015.

A la suite de l’attentat du Bardo, le 18 mars dernier, de nombreuses visites françaises ont été organisées à Tunis, en témoignage de solidarité : celle du président de la République, bien sûr, mais également celle du Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve (pour renforcer la coopération bilatérale en matière de sécurité) et celle de la ministre de la culture Fleur Pellerin (afin de promouvoir le renforcement de la coopération entre les musées du Louvre et du Bardo). Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a pour sa part effectué plusieurs visites dans le pays, dont une avec son homologue allemand en avril 2014, pour souligner l’unité européenne en soutien à la réussite de la transition tunisienne.

Le déplacement en France de 12 députés tunisiens dans le cadre du PIPA est un témoignage de plus de la volonté française d’accompagner la Tunisie et son peuple dans le processus de transition que connaît actuellement le pays.

La visite de la délégation tunisienne en vidéo

PLAN DU SITE