Accès rapide :

Les femmes dans la diplomatie : un peu d’histoire

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international vous propose de découvrir l’évolution historique du rôle des femmes dans la diplomatie européenne et française à travers une série de portraits féminins du XVIIIe siècle à nos jours.

Marie-Thérèse d’Autriche, au cœur du pouvoir au XVIIIe

Ce premier portrait se penche sur le XVIIIe siècle en compagnie d’Elisabeth Badinter. À cette époque, il est interdit aux femmes d’exercer la fonction officielle d’ambassadeur d’un État. Cette impossibilité ne les a toutefois pas empêchées d’intervenir dans les négociations diplomatiques, que ce soit de manière officielle, à l’image de la souveraine Marie-Thérèse d’Autriche, ou de manière officieuse via les réseaux amicaux ou familiaux.

Suzanne Borel, la pionnière

Un second portrait nous permet de découvrir la pionnière Suzanne Borel, première femme à avoir réussi le concours en 1930 et à être devenue diplomate.

L’arrivée des femmes aux plus hautes fonctions d’encadrement

Un troisième article traite de l’arrivée des femmes aux plus hautes fonctions d’encadrement. Cette arrivée s’effectue en deux temps : en 1972, Marcelle Campana est nommée ambassadrice au Panama puis, en 1986, Isabelle Renouard devient la première femme directrice en administration centrale.

Portraits croisés de diplomates femmes aujourd’hui

Un dernier article propose un portrait croisé de trois femmes actuellement diplomates : une ambassadrice, une directrice et une consule générale reviennent sur leur choix d’embrasser la carrière diplomatique, sur les défis de leur poste et de notre politique étrangère, ou encore sur la meilleure façon de promouvoir la place des femmes au sein du ministère.

Enfin, une vidéo documentaire, réalisée à partir des archives du ministère et d’entretiens avec des diplomates, synthétise ces grandes avancées historiques.

Les femmes et la diplomatie en portraits

PLAN DU SITE