Maroc : consolider la coopération dans le domaine de la formation

Le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres marocain (MESRSFC) souhaite développer une offre en matière de formation et de recherche d’excellence à destination d’un grand nombre d’élèves brillants qui n’ont pas forcément les moyens de se déplacer à l’étranger.

Pour répondre à cette demande, des accords ont été signés visant à favoriser l’implantation d’antennes de grandes écoles et d’universités internationales ; ainsi qu’à apporter une ingénierie de formation française à des établissements marocains.

Ces projets bénéficient d’une implication importante des partenaires français souhaitant développer leur réseau international. Ils permettent d’exporter une expertise "à la française" répondant aux besoins des autorités locales. Ils exigent une bonne communication auprès des acteurs de l’enseignement supérieur public marocain. Le système d’enseignement supérieur marocain est francophone et son architecture est très proche du système français ; cela facilite la mise en œuvre de ces projets.

Huit projets d’établissements ont vu le jour ou sont en cours, dont une faculté de médecine et de pharmacie à Agadir. Cette action s’inscrit dans le cadre global de soutien au Maroc dans la mise à niveau du secteur de la santé.

Objectifs : une offre d’excellence en matière de formation et de recherche

  • Le développement de formations de cadres supérieurs (ingénieurs, architectes….) ;
  • Une coopération renforcée en matière de recherche ;
  • Une assistance en matière de formation de santé ;
  • Un appui à la formation des cadres intermédiaires.

Acteurs et partenariats noués

Le pôle scientifique du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade assure le suivi des différents projets en centralisant les informations concernant l’avancée des travaux. Il est impliqué de façon plus ou moins importante dans les différents comités de suivi mis en place.

Outre le MESRSFC marocain et le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche français, les partenaires français sont :

  • le Groupe INSA (Institut national des Sciences appliquées)
  • l’ADIUT (l’Assemblée des directeurs d’IUT)
  • l’École centrale de Paris
  • le Pôle de Recherche et d’Enseignement supérieur Paris-Est (PRES Paris-Est)
  • le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)
  • l’Université de Lorraine (École d’architecture de Nancy)
  • etc…

Les partenaires marocains sont :

  • l’Université Internationale de Rabat
  • l’Université Euro-méditerranéenne de Fès
  • le réseau des écoles supérieures de technologie
  • l’École centrale de Casablanca
  • le Ministère de l’Industrie
  • etc…

Focus : l’école d’architecture de l’Université internationale de Rabat (UIR), un projet abouti

L’UIR, le PRES Paris-Est et l’École d’architecture de Nancy se sont associés pour créer une école d’architecture à Rabat. L’école a ouvert ses portes en septembre 2013, la première promotion comptait 104 étudiants, celle de 2014 en comptait 120. Les programmes et le recrutement des enseignants chercheurs ont été conçus et mis en œuvre conjointement par les partenaires. Un enseignant a été mis à disposition par l’École d’architecture de Nancy. Des discussions sont en cours pour l’attribution d’un double diplôme aux étudiants marocains à l’issue de leur formation.

Focus : ouverture de l’INSA Euro-Méditerranée en septembre 2015

Intégré à l’Université Euro-Mediterranéenne de Fès, l’INSA Euro-Med propose, dès la rentrée 2015, une formation d’ingénieur avec prépa-intégrée ouverte sur l’international. Il rassemblera des élèves issus des pays méditerranéens et d’Afrique subsaharienne et intégrera une importante mobilité internationale dans ses cursus.

Liens utiles

La semaine prochaine, notre réseau innove dans le domaine de la Recherche & Développement en Chine

PLAN DU SITE