Ce que vous devez savoir avant de postuler

Qui peut postuler ?

Le MEAE, qui emploie en priorité des titulaires de la fonction publique, peut également recruter des contractuels non-titulaires sur certains postes, lorsque la nature des fonctions ou les besoins des services le justifient.

Les candidats doivent obligatoirement répondre à plusieurs critères :

  • disposer de l’expérience nécessaire pour le type de poste demandé, quel que soit le niveau de diplôme obtenu ;
  • avoir des connaissances linguistiques suffisantes (les candidats doivent joindre à leur candidature le résultat de tests de langue en cours de validité ou une copie de certifications(s) déjà obtenue(s) ;
  • répondre au principe de mobilité (alternance de séjours entre la France et l’étranger avec un temps de séjour minimal de deux ans en France). Il est par ailleurs exigé que la durée de séjour du candidat à l’étranger au cours des dix dernières années ne soit pas supérieure à sept ans, tous statuts confondus et quel que soit l’employeur considéré.

Enfin, les jeunes diplômés, dont l’expérience professionnelle se limite à des stages ou à des courts séjours en entreprise, ne possèdent pas l’expérience nécessaire pour occuper ce type d’emploi. Ils peuvent faire acte de candidature sur des postes de Volontariat international, sur www.civiweb.com.

Comment se passe le processus de recrutement ?

La première étape consiste à postuler en ligne sur l’application Transparence et adresser votre CV et lettre de motivation selon les modalités qui vous sont indiquées.. Les candidats devront veiller à postuler uniquement sur des emplois correspondant à leurs domaines de compétence.

Si la candidature déposée est présélectionnée, le candidat est reçu à un entretien organisé par la direction des ressources humaines auquel participe la direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international (DGM). Si, à l’issue de l’entretien, la candidature est retenue, elle sera transmise au service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade du pays concerné qui soumettra le CV à l’agrément de l’organisme d’accueil.

Combien de temps dure la mission ?

Le contrat, de deux ans, peut être renouvelé dans la limite de 4 ans. La période d’essai est de trois mois.

A la fin du contrat, les fonctionnaires sont remis à disposition dans leur administration d’origine par réintégration. Les agents non titulaires, à l’issue normale du contrat, ont le droit de bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi versée par le ministère. Ils sont accompagnés dans leurs démarches de recherche d’emploi par le bureau des agents contractuels à durée déterminée - suivi des agents en fin de contrat.

Comment est calculée la rémunération ?

La rémunération se compose d’un salaire indiciaire de base et d’une indemnité de résidence. Une indemnité d’établissement est également versée avec le premier salaire étranger. Pour les agents non titulaires, la rémunération correspond à l’indice hiérarchique indiqué dans le contrat. Cet indice est calculé en fonction du diplôme le plus élevé et des années travaillées (sur justificatifs).

Pour les fonctionnaires, la rémunération correspond à l’indice figurant sur le dernier arrêté de promotion (salaire de base), à l’exception des indices "fonctionnels".

Calendrier

  • Mi-juin : ouverture de la procédure Transparence, les offres d’emploi à pourvoir en septembre 2018 sont publiées
  • 18 août 2017 : fin de la réception des candidatures
  • Septembre 2017 – juin 2018 : procédure de recrutement (analyse des candidatures, entretiens). Des offres complémentaires peuvent être publiées sur l’application Transparence pendant cette période.
  • 1er septembre 2018 : prise de fonction, qui débute avec un stage des nouveaux partants à Paris.

Pour en savoir plus - Téléchargez :

Mise à jour : juin 2017

PLAN DU SITE